L’appareil photo idéal à glisser dans votre valise pour les vacances

Cet article entre dans le cadre de la deuxième édition de la boite à photo. Il s’agit d’un projet qui réunit plus de dix blogs/sites photos autour d’un thème commun. Le thème qui a été choisi pour cette deuxième édition est Les vacances. Pour en savoir plus sur cet évènement et son fonctionnement, rendez-vous sur le blog de MonCourPhoto (blog organisateur de cette deuxième édition). Vous pouvez aussi suivre toutes les publications de la boite à photo sur Facebook et Twitter grâce aux pages qui lui sont dédiées.


Voici un petit moment que cette idée d’article me traîne dans la tête et le thème de la boite à photo tombe à pic. Pour les vacances, vous voulez prendre des photos sans forcément y passer trop de temps, avoir un bon résultat sans trainer les contraintes d’un appareil photo complexe.

Dans cet article, je vous propose de découvrir un appareil qui répond à tous ces besoins. Vous le connaissez déjà et vous l’avez surement déjà même essayé. Je vous parle de l’appareil Idéal (avec un grand I), celui que vous devez glisser dans votre valise si vous voulez devenir un meilleur photographe (rien que ça!).

Je ne vais pas vous faire patienter plus longtemps, voici le grand gagnant:

L’appareil photo idéal (notez que la marque n’a aucune importance)

Et oui, il s’agit bien d’un appareil jetable: cet appareil est idéal pour les vacances (et dans plein d’autres cas également). En tout cas, c’est ce que je vais essayer de vous prouver dans cet article !

Moins de contraintes pratiques

L’appareil jetable est un être un peu à part dans le matériel photo. Son caractère éphémère le rend bien plus pratique que ses collègues appareils « non-jetables ».

Premièrement, il n’est pas fragile. Très robuste, il ne craint pas les chutes, les embrunts, le sable,… Bien sûr il y a une limite mais bien plus haute qu’un appareil classique. Il existe même des modèles résistants à l’eau (pour un surcoût de quelques euro). Je vous les conseille d’ailleurs, non pas pour faire de la photo sous marine (ne nous enflammons pas!) mais parce qu’ils sont encore plus résistants.

C’est vraiment un appareil robuste !

Aspect également important: un appareil jetable n’attire pas les regards malhonnêtes. Aucun risque de vol avec un tel appareil. Vous pouvez traverser n’importe quelle rue avec un appareil jetable, on ne vous agressera jamais pour ça !

Et même si vous perdez ou cassez votre jetable, c’est embêtant mais ce n’est rien comparé au reflex qui vous a couté un mois de salaire !

Moins de contraintes techniques…

Un gros avantage de l’appareil jetable est qu’il est tout automatique. Et quel automatisme ! C’est de loin l’appareil qui offre le réglage le plus rapide qui existe (très loin même devant les appareils reflex pro !). En effet la mise au point et la mesure d’exposition sont plus que rapide car ils sont instantanés !

Pour la mise au point, c’est très simple: elle est fixe. En utilisant le principe de l’hyperfocale, l’appareil photo jetable ne nécessite pas de mise au point: tout les sujets situés entre 1m de l’appareil et l’infini sont nets.

Pour la mesure de l’exposition, là encore le jetable offre une solution « clef en main »: tout est fixe: Le temps de pose (1/60s ou 1/125 en fonction du modèle), l’ouverture (F/11 ou F/16) et la sensibilité (400 ou 800 ISO).

En plus, contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’appareil jetable est relativement fiable. Il se déclenche à chaque fois et il est très réactif. A part dans des cas extrêmes, peu de photos sont mal exposées. Et sauf mouvement très rapide (de l’utilisateur ou du sujet), les photos sont bien nettes.

…pour aller à l’essentiel

Moins de contraintes technique, c’est autant de temps et d’attention en plus pour privilegier l’artistique. Vous pouvez ainsi prendre tout votre temps pour soigner votre composition et réfléchir encore plus au message que vous voulez véhiculer avec votre photo.

Ne vous préocupez plus du temps de pose, de l’ouverture, de la sensibilité, de la balance des blancs et tous ces paramètre techniques barbares pour vous concentrer sur le sens que vous voulez donner à votre image. Si ça c’est pas un bon argument !

C’est pas parce qu’on ne peut pas le regler que le jetable ne peut pas servir d’outil créatif

Bonne qualité d’image

La qualité de la pellicule n’est plus à prouver. Même avec un jetable, vous obtiendrez des photos de très bonne qualité. Bien sur, ca ne vaut pas un reflex argentique mais ca tient bien la route. En tout cas, vous obtiendrez de bien meilleures images qu’un compact numérique premier prix !

Le plaisir de l’argentique

Même mal cadrée, mal exposée, floue, sale… une photo argentique restera toujours dans la pile de photo. Tout simplement parce qu’au delà de la photo, c’est l’objet qui apporte une satisfaction. Vous avez pris le temps de cadrer, de choisir quand déclencher, de choisir quoi prendre en photo. Une fois capturée, vous avez attendu le développement pour avoir cette photo… bref, même ratée, vous l’avez méritée: la photo ratée n’existe pas en argentique !

En argentique, l’appareil est jetable. En numérique, ce sont les photos !

La photo est sombre et très bruitée mais elle n’est pas raté pour autant

Ce temps passé avec cet appareil entre les mains peut etre aussi une porte d’entrée vers l’argentique (le vrai avec un appareil qu’on ne rend pas au labo à la fin de la pellicule!). Si vous n’avez fait de la photo qu’avec du numérique, vous passez peut etre à coté de quelque chose. L’appareil jetable vous offre la possibilité de tester l’argentique alors pourquoi s’en priver ?

Inconvénient

Bon d’accord, c’est vrai qu’il y a tout de même quelques inconvenients à l’utilisation d’un jetable…

Tout d’abord le manque de réglage. C’est le revers de la simplicité: vous ne pouvez pas maîtriser tous les paramètres techniques. Pas de jeu sur la profondeur de champ, pas de pose longue et autres joyeusetés de l’expo manuelle…

Le prix peut être bloquant. Si l’appareil est abordable (comptez 10 ou 15€), il faut y ajouter le prix du développement (20 ou 25€ pour le développement + tirage). On obtient un prix pour une trentaine de photo entre 30 et 40€. Ce qui fait le prix de la photo autour d’1€. On est loin du rendement d’un appareil numérique…

Dernier inconvénient (et non des moindre): vous risquez de provoquer le rire autour de vous ;-). Contre ça, il n’y a pas vraiment de parade… (si ce n’est imaginer que le touriste en face de vous ne fera pas meilleure photo avec son reflex hors de prix que vous avec votre jetable à 15€ !).

Un appareil jetable pour les vacances

J’espère que je vous ai convaincu de l’intérêt de l’appareil jetable (il faut avouer que les inconvénients sont bien maigres). Vous savez ce qu’il vous reste à faire: Avant de boucler votre valise, passez chez votre revendeur préféré et demandez-lui ce petit bijoux de technologie.

Les vacances, c’est l’occasion idéale pour tenter de nouvelles choses. Votre appareil jetable sera l’occasion de vous lancer dans un projet photo inédit. Que vous suiviez un thème, un projet photo particulier ou que vous fassiez simplement des photos de vacances « classiques », le résultat sera forcement original !

L’appareil photo jetable permet de relativiser: l’appareil photo n’est qu’un outil. Avoir le dernier appareil photo avec ses millions de pixels n’est pas une fin en soit. Le but du photographe est de créér, d’innover, de se faire plaisir et surtout… de photographier! Et ce quelque soit le moyen.

Et si vous avez quelques doute sur les capacités du jetable, rien ne vous empeche de prendre votre matos habituel également. Juste au cas où…

Article publié le 10 juin 2012 (dernière révision le 7 novembre 2013) dans la categorie Prise de vue
Tags :

Articles similaires

  • J’ai passé un bon moment à lire ton article, complètement décalé et en même temps tellement vrai ! Un joli pied de nez à tout les reflex « dernier cri » que les constructeurs essaye de vendre à tout le monde !

    Pour un professionnel, un appareil photo est avant tout un « outil de travail » qui correspond à un réel besoin, qui doit servir sa créativité et correspondre précisément à ses attentes !
    Pour le grand public, c’est finalement un peu la même chose. Sauf que le marketing de Monsieur Canon et de Madame Nikon est passé par la. Vous vous rendez compte, le «Nikon 1» fait même des photos avant d’appuyer sur le bouton, tellement génial !!!

    Que l’on soit photographe du dimanche, père de famille, amateur passionné ou professionnel, il est complètement faux de croire que le dernier reflex à la mode, parce qu’il est très cher, va me faire de superbe photos ! (Personnellement, j’écris aussi mal avec un bon vieux bic qu’avec un Mont blanc…) Les bonnes question à se poser sont simplement : Qui suis-je ? Quelle type de photos ai-je envie/besoin de faire ? Pour quelle occasion ? et enfin «Quel est l’appareil qui correspond à ce besoin ?»

    Je vais vous faire une confidence, quand je part en vacances, je shoot le plus souvent avec mon iPhone et mon reflex pro, il reste dans le sac ! Et tient, peut-être même que cet été je vais investir dans un jetable !

  • Pascal

    Euh…. c’est sérieux là ?
    C’est plus le 1er avril?

    Va pour la mise au point sur l’hyperfocale, mais avec une simple lentille en plastique, faut pas que les sujets soit trop loin, sinon on ne reconnait pas les visages.

    Et pas de réglage d’expo ==> exposition ratée sauf au soleil en condition normale. Puis rattrapage au développement.

    A la limite un ancien compact avec une expo minimum.

    Et pas du tout d’accord avec « En tout cas, vous obtiendrez de bien meilleures images qu’un compact numérique premier prix ! »

    Par contre OK pour tout ce qui est à risque, eau, sable , ça permet d’avoir des photos qu’on aurait pas osé avec un bel appareil.

  • Pour la majorité des gens quand une photo est ratée, c’est forcement la faute l’appareil photo ! Qui n’à jamais entendu dire : Cet appareil il fait de trooop belles photos ? (Entre nous on entend jamais dire, j’ai acheté une nouvelle voiture parce que elle conduit trooop bien…)

    Alors forcement, quand la photo est raté, c’est forcement plus facile à digérer avec un jetable à 5€ qu’avec un reflex à 500,00€. Aujourd’hui je me lance un défi : Shooter un mariage mon sac rempli de petit Kodak ‘Jetable » !!! Reste plus qu’à trouver les mariés qui accepte….

  • christian faure-bondat

    well well well…

    ben voila un article qui chamboule le petit monde de la surenchère numérique…
    très amusant meme! objectivement,l’important en photo est d’etre créatif et curieux,l’important étant d’avoir l’esprit libre pour tirer le meilleur de son imagination. Alors oui, l’emploi simple d’un jetable est judicieux, pas de batteries déchargées, de cartes pleines ,de modes qui pensent a notre place et de stress quand au matérialisme… pour ce qui est des mariages,les heureux mariés joueurs laissent a disposition des jetables sur table, et au fil de la soirée, les clichés s’accumulent au fur et a mesure que les bouteilles se vident, laissant là, des souvenirs inoubliables au developpement.. aie aie, les gros dossiers !(et ceux la restent !! car déja sur papier)
    quand a moi je participe actuellement aux rencontres photo internationales de voiron, j’expose 46 clichés sur tirage 30X40 provenant d’un samsung galaxy sII (c’était le défi du moment au milieu des pros, afin d’inciter justement les personnes néophytes possédant ce type de téléphone a exploiter un potentiel créatif a portée de main, ou de poche …) les photos sont perturbantes de part leur qualité, car aucune pixélisation, j’ai réussi a tirer en 40X60 meme, les couleurs sont top, n/b comme sépia également,le fonctionnement hyperfocale de l’appareil est bon, on peut meme créer une mise au point précise et obtenir un bon flou d’arrière plan… bluffant tout de meme.. je dois avouer ne toujours pas comprendre comment autant de lumiere et d’informations(taille des photos entre 2.4MO et 3.7 MO) peuvent passer par le tete d’épingle qu’est l’objectif…si l’on peut le nommer ainsi..bref du délire…

  • @Pascal: non ce n’est pas une blague 😉 Alors oui, on n’a pas la qualité d’un reflex avec un jetable mais je confirme que le résultat est mieux qu’avec certain compact numériques: le bruit du capteur numérique est loin d’avoir le charme du grain d’une pellicule bon marché.

    Il n’est pas question de mettre nos appareils au placard, c’est surtout une démarche pour faire de la photo autrement. Et a laisser un peu de coté nos « chers » appareils ne fait pas de mal !

  • je n acheterai jamais un appareil jetable,je ne suis pas fou

  • marie clara

    Bien intéressant cet article et qui remet pas mal d’idées reçues en cause.Juste ça c’est déjà très bien! Il y un photographe qui a vendu des photos faites avec son tel portable, pas de pub donc je tairais le nom,à deux grands magazines, dont il me semble « le Monde ». Les photos ont été post traitées avec le logiciel Instagram!…..

  • Bruno

    Génial !

    Comment argumenter en prenant le contre-pied des idées communes.

    Bel exercice mais coté photo cela reste quand même n’importe quoi !

    A l’évidence chez certains l’évolution reste inacceptable … en soit très intéressant et à méditer.

  • @Bruno: Il n’est pas question de remette en cause l’évolution de la photo. Il s’agit juste de donner un petit coup d’oeil de temps en temps dans le rétro pour voir quels étaient les bonnes idées de l’époque. Je le re-dis (voir plus haut): il s’agit d’une démarche artistique, pas de remettre en cause l’industrie de la photo.

    Pour prendre un autre exemple: La peinture a été révolutionnée par l’invention des peinture acrylique. Pourtant, de nombreux peintres utilisent encore des peinture à l’huile et des pigments comme on le faisait il y a plusieurs siècles… Est-ce que ça fait d’eux des mauvais peintres ?

  • Pascal

    @antoine : La peinture à l’huile, là c’est l’argentique.
    Mais même à cette époque le jetable n’a jamais été un bonne idée. C’est mon avis.

  • Arthur

    J’ai pris deux appareils jetables pour un festival de 4 jours.
    Résultat : j’ai reçu les photos aujourd’hui et je les trouve bien mieux que si je les aurais prise avec un numérique. De plus, ça t’apprend à prendre des photos au bon moment, et non pas de mitrailler tout le temps.
    Néanmoins, le plus gros désavantage est le prix du développement (j’en ai eu pour 30€ les deux), et le fait que certaines photos n’ont pas été développés (5 sur 54 prises) mais heureusement retiré du prix.

  • martinand

    si on ne trouve rien d’autre c’est mieux que rien du tout, mais c’est quand même un peu fort de café

  • regis83

    En résumé, une belle photo c’est une photo qui vous parle. Qu’elle soit floue, surexposée, sous exposée, etc , etc , le plus important c’est le message qu’elle vous délivre, l’émotion qu’elle fait naître en vous.

  • @regis83: exactement ! Je te suis à 200% dans cette conception de la photo. Et c’est exactement ce message que je veux faire passer au travers de cet article. Ce qui compte en photo: c’est la photo ! Et ce, quelque soit le moyen de la créer.

  • david

    Ah….à chercher on trouve ! Je ne me retrouve plus dans la photo d’aujourd’hui; repris le reflex argentique l’été dernier, pas vraiment convaincu, l’achat d’un jetable, alors que je consulte les guides d’achat 2014, se confirme !

  • Adeline

    j’ai comme projet de prendre deux ou trois appareils photos jetables dans mon sac à dos lorsque je ferais le chemin de st jacques de compostelle en juin prochain et d’en faire un bel album souvenir. J’hésitais encore mais là tu m’a conforté dans mon choix! Je veux quelque chose d’unique, de vrai et de naturel. et ça me rappellera les souvenirs d’enfance quand le numérique n’existait pas encore et que j’attendais avec impatience le tirage!! 🙂

fermer la fenetre

Recevez les deux guides pour bien demarrer en photo en vous inscrivant à la newsletter.

Couverture guide PDF
img vide