Fabriquer un réflecteur or et argent

Dans cet article, nous allons voir comment fabriquer un réflecteur avec une face argentée et une face dorée. Le tout sera démontable et léger.

Le principe est de construire un cadre et de tendre une toile réfléchissante au centre.

A quoi ça sert ?

Le réflecteur va servir à affiner la luminosité d’une scène en créant une source secondaire de lumière. Son intérêt est multiple:

  • Adoucir la lumière: en multipliant les sources de lumière, on réduit l’aspect tranchant des ombres et les volumes ressortent mieux.
  • Déboucher les ombres: en lumière vive, en éclairant les ombres à l’aide d’un réflecteur, on réduit les écarts entre zones lumineuse et ombre: cela permet d’éviter de cramer les zones claires ou de boucher les zones sombres.
  • Augmenter la luminosité: pour les prises de vue aux limites des capacités de l’appareil.
  • Modifier les couleurs: la lumière sera différente selon le réflecteur utilisé. Il est donc possible de jouer sur les tons de couleurs et dynamiser une scène un peu fade.

Budget

Ce genre d’accessoire se trouve facilement chez les revendeurs spécialisé ou sur le web. Il faut compter environ 25€ pour un réflecteur de 50cm de diamètre et 50€ pour 120cm de diamètre.

Pour le réflecteur fait-maison que je vous propose, il faut compter 10€ maximum pour une dimension de 100 x 100 cm.

Matériel

La clef, c’est la surface réfléchissante, il faut trouver un matériau réfléchissant, souple et solide à la fois. Pour ce bricolage, j’ai choisi d’utiliser une couverture de survie car cela permet d’avoir directement une face argentée et une dorée.

  • 4m de tuyaux en PVC (un diamètre de 20mm est pas mal car au-dessus, la structure risque d’être un peu lourde, en dessous, elle risque d’être trop fragile),

  • 4 raccords coudé pour assembler les tuyaux entre eux,
  • une couverture de survie. Vous en trouverez dans les magasins de sport ou les pharmacies ( moins de 2€ pièce),

  • de l’adhésif large transparent,
  • tout l’attirail du bricoleur en herbe: ciseaux, cutter, ficelle,…

Structure

Pour la structure, la manipulation est plutôt rapide: sciez les tuyaux de façon à avoir quatre tubes d’un mètre de long et assemblez-les avec les raccords pour former un cadre carré.

Pour finir la structure, percez un trou dans les coudes qui servira à tendre la toile réfléchissante.

Toile

Découpez un carré d’un mètre de côté dans la couverture de survie.

La couverture de survie est plutôt résistante mais il faut quand même renforcer les coins pour pouvoir la tendre. C’est là que le l’adhésif rentre en jeu. J’ai en plus ajouté des lamelles métalliques recouverte d’adhésif pour éviter que la toile se déchire. Vous pouvez remplacer ces lamelles par des morceaux de bois (allumettes, cure-dents,…). Voir l’image ci-dessous pour le détail.

Attachez les coins de la toile dans les coins de la structure avec de la ficelle. N’hésitez pas à la tendre assez durement car la toile a tendance à se détendre au cour du temps.

Et voilà le travail:

Pour ranger le dispositif, il suffit tout simplement de déboiter les coudes des tuyaux et de rouler la toile.

Note: En froissant la toile, les résultats seront meilleurs car la lumière sera plus homogène et plus diffuse.

Résultat

Voici ce que l’on obtient concrètement sur les clichés:

  • Original: l’éclairage est une lumière directe (le soleil) venant de la gauche. Les ombres sont dures et les parties claires sont légèrement cramées.
  • Argent: le réflecteur est placé à droite en utilisant la face argentée. La lumière directe illumine la partie gauche de la plante et le réflecteur la partie droite. La lumière est plus vive mais elle est surtout mieux répartie.
  • Doré: même configuration mais c’est le côté doré qui est utilisé. La luminosité est sensiblement la même mais les tons sont réchauffé par l’utilisation de la surface or.

Conclusion

En fonction de la qualité de la couverture de survie, elle peut être plus ou moins transparente. Pour augmenter l’efficacité du réflecteur, il peut être judicieux de doubler la toile pour augmenter son pouvoir réfléchissant.

Normalement, il doit vous rester un bout de toile à la fin de votre bricolage, vous pouvez le coller sur un bout de carton pour en faire un réflecteur « de poche » ( pour la macro par exemple ).

Comme le montre les trois photos en fin d’article, l’utilisation du réflecteur n’est pas du tout obligatoire (on aurait très bien pu se contenter de la photo originale). Il permet de maitriser la lumière et d’arriver à des résultats plus fins. Il faut voir ça comme un outil supplémentaire pour la construction photographique.

Enfin, l’utilisation de ce type de dispositif vous demandera l’aide d’un assistant. Vous pouvez acheter un trépied supplémentaire ou trouver un ami sympa…

A lire également

  • L’idée est très interressante.
    Je n’ai pas utilisé de cadre en tube PVC pour faire les miens, j’ai utilisé des armatures metalliques semi rigide (comme ceux des pros), l’explication complète avec exemple est visible ici.

    Je reconnais par contre que pour de très grande surface genre 2 m * 3 m cela peut être vraiment interessant d’avoir un cadre rigide.

  • WALCH

    Ton idée est pas mal du tout, mais pour que cela fasse moins bordélique quand tu démontes les tubes et les coudes tu peux coller ensemble un tube et un collier avec de la colle à PVC.
    Salut.