La profondeur de champ

La profondeur de champs (PDC) est une notion primordiale de la photographie. C’est un paramètre technique ET artistique qu’il faut bien comprendre pour évoluer dans la pratique de la photo.

Définition

Pour faire la mise au point en photographie, il faut cibler un élément de la scène. L’appareil détermine alors à quelle distance se trouve le sujet et déplace les lentilles de l’objectif pour que ce sujet soit net. La mise au point est donc directement liée à la distance entre le sujet et l’appareil. Un élément plus éloigné ou plus proche que ce sujet sera alors flou.

Exemple: sur le schéma ci-dessous, la mise au point est faite sur la fleur rouge. Les fleurs bleue et verte seront alors floues car en dehors de la zone de netteté.

Il y a donc une zone où le sujet est net et deux zones (en avant et en arrière) où tout est flou. C’est cette zone où les détails sont nets que l’on appelle la profondeur de champ.

Comment influencer la PDC ?

Plusieurs paramètres permettent de maîtriser la profondeur de champ.

  • Ouverture: Plus l’ouverture est grande, plus la profondeur de champs est courte.

Exemple: les deux photos suivantes ont été prises dans les mêmes conditions. Avec une ouverture F/22 (faible ouverture), la profondeur de champ est maximale: quasiment toutes les cartes sont nettes.

Avec une ouverture F/3.5 (grande ouverture), la profondeur de champ est très courte: seule la première carte est complètement nette.

  • Longueur Focale: Plus la focale est grande, plus la profondeur de champ est courte.
  • Distance du sujet: Plus le sujet sur lequel est faite la mise au point est proche, plus la profondeur de champ sera courte.

Par exemple, sur le paysage de montagne ci-dessous, mêmes si les sommets sont à des kilomètres les uns des autres, ils sont tous nets, car très éloigné de l’appareil.

Si on reprend l’exemple précédant, il n’y a que quelques centimètres entre la première et la deuxième carte. Pourtant la différence de netteté est très visible car les cartes sont très proches de l’objectif.

Bilan

Pour avoir une profondeur de champ la plus courte possible, il faut donc:

  • Une grande ouverture
  • Une grande focale
  • Etre le plus près possible du sujet

Et inversement pour avoir une grande profondeur de champ.

  • captaincap

    Et voilà encore une erreur que d’ailleurs je rencontre assez fréquemment dans les tutoriels photos : la focale ne détermine en rien la PDC ! c’est le rapport de grandissement qui fait la PDC, je m’explique : cadrez la tête d’une personne (ou une fleur ou un objet) en gros plan en essayant de toujours garder le même rapport de grandissement (exemple bas du cadrage sous le menton, haut du cadrage juste au-dessus de la tête) et ce au même diaphragme avec un grand angle, un télé, et une focale standard, résultat ? la même profondeur de champs ! Ce qui démontre bien que ce n’est pas la focale mais le rapport de grandissement, par contre si sans bouger vous photographiez le même sujet (à 1 mètre par exemple) au grand-angle puis au 50mm puis au télé, évidemment le sujet n’aura pas la même taille dans le viseur (rapport de grandissement différent) et là la PDC ne sera pas identique selon la focale, mais ce n’est pas la focale qui est en cause. Donc pour résumer la distance de mise au point, le rapport de grandissement (ce qui revient au même car une mise au point proche veut dire que le sujet aura un rapport de grandissement important) et le diaphragme sont les facteurs pour déterminer une petite ou grande profondeur de champs !
    Bien à vous en espérant ne pas paraître pédant !