Le Creative Commons: protéger ET partager

Nous avons déjà vu que le droit d’auteur protège le photographe sans démarche particulière. Le copyright est une licence qui permet de protéger ses oeuvres. Cependant, elle peut être nocive car elle est trop restrictive.

Pour palier aux restrictions du droit du copyright, il existe une alternative au droit d’auteur classique: la licence Creative Commons. Cette licence permet un partage des oeuvres, tout en protégeant l’auteur.

Comment ca marche ?

C’est à vous de définir votre licence à partir des droits que vous voulez accorder aux utilisateurs. Il y a quatre conditions d’utilisations que vous pouvez assembler entre-elles pour créer votre licence. Chaque condition est symbolisé par un sigle:

Paternité (Attribution): Le partage est permis mais l’auteur doit être cité pour toute utilisation de ses oeuvres.
Pas d’Utilisation Commerciale (Non Commercial): Le partage est permis mais aucune utilisation commerciale ne peut être faite sans l’autorisation directe de l’auteur.
Pas de modification (No Derivative Works): Le partage est permis mais l’oeuvre ne peut être modifié sans l’autorisation de l’auteur.
Partage à l’identique (Share Alike): Celui qui utilise votre photo doit partager l’oeuvre qu’il obtient avec la même licence que la photo originale.

Il est alors possible de combiner ces conditions pour obtenir la licence qui vous correspond le mieux. Pour définir les droits qui vous conviennent le mieux, il existe une interface de choix de licence. Vous avez simplement à répondre à des questions sur ce que vous voulez et la licence est générée automatiquement.

Pourquoi ne pas conserver le copyright ?

Prenons un exemple: Vous faites une magnifique photo des Champs Elysées que vous publiez sur internet. Dans le cadre d’un projet scolaire, un étudiant en tourisme doit réaliser un film pour promouvoir Paris. Il tombe sur votre photo et veut l’intégrer dans son film. Par défaut, la photo est soumises aux règles du droit d’auteur donc l’étudiant doit absolument vous contacter avant de pouvoir l’utiliser. Or il n’est pas toujours facile de trouver les coordonnées d’un internaute. Si il ne peut pas vous contacter, impossible pour lui d’utiliser votre photo et il ira chercher ailleurs la photo dont il a besoin. Vous passez alors à coté d’une belle occasion de faire connaitre votre travail…

Limites

Petit bémol quand même: le Creative Commons est souvent mal interprétés: beaucoup de gens l’assimilent aux licences libres. Il est nécessaire de faire un peu de pédagogie avec vos visiteurs (Pourquoi ne pas le renvoyer vers cet article ? 😉 ).

Enfin, il existe une catégorie de personne qui se moquent complètement de la licence peu importe qu’elle soit restrictive ou pas. Dans ce cas la, vous pouvez essayer de protéger vos photos techniquement mais il n’y a pas de solution miracle…

Conclusion

Le Creative Commons est une très bonne alternative au copyright. En étant moins restrictive, cette licence permet de faciliter le partage de vos photos tout en les protégeant. Mais attention aux limites d’une telles licence…

A lire également