Les abus de la retouche de photo de portrait

Cet article entre dans le cadre de la septieme édition de la boite à photo. Qu’est ce que la boite à photo ? Il s’agit d’un projet qui réunit une douzaine de sites photos autour d’un thème commun. Le thème qui a été choisi pour cette édition est Le portrait. Pour en savoir plus sur cet évènement et son fonctionnement, rendez-vous sur BonPlanPhoto (blog hôte pour cette édition). Vous pouvez aussi suivre toutes les publications de la boite à photo sur Facebook et Twitter grâce aux pages qui lui sont dédiées.


Avec tous les logiciel de traitement d’image que nous avons à disposition, la retouche photo de portrait est devenue très commune. Cependant, le portrait reste une pratique de la photo extrêmement exigeante. Le post-traitement est souvent vu comme un outil magique qui permet d’obtenir tout et n’importe quoi. Dans les faits c’est exactement ce qu’il se produit : on voit de tout et surtout du n’importe quoi !
Dans cet article, je ne vais pas vous faire un tuto sur la retouche photo car il y a énormément de chose à voir et un article ne suffirait pas. Je propose plutôt de vous donner quelques piste pour éviter de tomber dans les pièges grossiers de la retouche photo de portrait. Car si le portrait est exigeant, le post-traitement qui l’accompagne l’est également.

Les déformations

Toutes les émotions du modèle passent par son visage. Il suffit d’un traitement légèrement trop poussé pour que toute l’intention du photographe disparaisse. Forcer les traits, amincir le cou, étirer le sourire, agrandir les yeux,… autant de déformations qui permettent de forger et renforcer le caractère d’un visage. Mais il reste toujours un risque d’aller trop loin et de tomber dans la caricature quand les techniques sont mal maîtrisées ou trop poussées.

Les déformations consécutives amènent rapidement à la caricature.

Le grain de peau

Il existe une pratique qui consiste à appliquer un flou sur toute la peau. Cette technique a le double avantage de gommer toutes les imperfections de peau mais aussi d’uniformiser le teint : la solution miracle ? Détrompez-vous, cette technique est à proscrire absolument !

Le flou a un effet désastreux : il lisse complètement le grain de peau et donne au visage un effet « poupée céramique ». Si c’est l’effet que vous cherchez, c’est parfait mais si vous voulez que votre portrait ait l’air d’appartenir à une personne vivante passez votre chemin.

Pourtant, en cherchant « retoucher un portrait » sur internet, vous trouverez des centaines de tuto qui appliquent systématiquement cette méthode. Pire, certain appliquent même par dessus un filtre de bruit pour simuler le grain de peau disparu. A quoi ça sert de supprimer quelque chose pour le recréer numériquement en moins réaliste ?

Gommer les imperfections de peau tout en gardant le grain de peau est vraiment complexe. On peut y arriver en faisant des petites retouches de proche en proche avec les outils tampon et correcteur.

Les outils clonage et tampon : vos deux meilleurs amis pour le portrait

Certes ça demande du temps de traitement mais c’est la meilleur solution pour avoir un rendu naturel. En tout cas, il n’existe pas vraiment de méthode pour avoir une retouche de la peau en trois clics avec un résultat réaliste.

Les retouches automatiques

Il existe des « recettes » pour améliorer un portrait mais évitez quand même de tomber dans l’application systématique. Éviter surtout ces astuces « qui marchent à chaque fois ». Une photo s’analyse dans son ensemble et doit être une œuvre unique.

Il existe un tas de logiciels dédié à la retouche des portraits qui appliquent des retouches automatiques. Autant que vous dire que ces outils sont à bannir. D’une part, une retouche photo ne doit pas être automatique. Ça n’a pas de sens : la retouche photo fait partir du processus de création photographique. A ce titre, ce n’est pas à l’outil de faire des choix artistique mais au photographe. Comme si un peintre laissait un robot peindre ses toiles…

Si seulement ces logiciels étaient efficace mais ce n’est pas le cas. Ils appliquent justement des filtres et des techniques qui ne sont pas compatible avec une pratique mesurée du portrait. Bien souvent on retrouve la fameuse technique détestable du flou dont je fais référence plus haut.

C’est vrai qu’il faut beaucoup de temps et d’essais pour maîtriser la retouche de portrait mais devant les logiciels qui font tout automatiquement, mieux vaut passer votre chemin. En plus comment apprendre en passant par ce type d’outil ?

Voici un exemple que j’ai réalisé avec les réglages par défaut d’un de ces logiciels. Il faut avouer que le traitement est impressionnant mais le résultat est désastreux. Le grain de peau a été massacré au profit d’une sorte de bruit couleur chair, le blanc des yeux a té renforcé pour finir complètement cramé. Sans compter que le visage a été déformé pour on ne sait quelle raison.

Un portrait après retouche automatique

Il existe des livres entièrement dédié à la retouche de portrait. Cherchez du coté de Scott Kelby par exemple qui a sortie une série d’ouvrage de référence pour Photoshop. Il suffit de feuilleter un de ces livres pour comprendre la masse de travail que représente une retouche de portrait. Et on imagine mal qu’un logiciel fasse tous les choix à la place du photographe.

La mesure

Vous l’aurez compris, le maître mot de la retouche de portrait est la mesure. Bien souvent, à vouloir en faire trop, le portrait est dénaturé. Mais alors comment faire pour s’arrêter avant de ravager une photo ?

Pendant le post-traitement, il est important de bien garder votre idée de départ. Posez-vous la question de ce que vous aviez en tête au moment de la prise de vue. Et surtout, au fur et à mesure que la retouche avance, est-ce que les traitement que vous appliquez servent cette idée ?

Il est important de revenir de temps en temps sur la photo originale. Cette dernière est votre étalon et permet de vérifier que vous n’êtes pas allé trop loin. Si vous avez l’impression que la personne après retouche ne ressemble plus à la personne avant, c’est sûrement que vous avez été trop loin !

Enfin, il est souvent bénéfique laisser une image de coté quelques temps avant de le reprendre. Faire toute une série de retouches en une seule traite est un risque de se laisser emballer et d’en faire trop. C’est une astuce dont je parle souvent mais c’est vraiment efficace. Ouvrez une photo plusieurs jours après l’avoir retouchée et vous verrez que vous lui trouverez plein de défauts qui vous avez échappé au moment du premier traitement.

Soigner la prise de vue

La encore je me répète mais je vais en remettre une couche : il n’y pas de bonne retouche sans bonne photo. Notez bien cette règle car elle est valable dans toutes les situations et pas seulement en portrait. La croyance qu’un coup de Photoshop permet de transformer une photo prise à la vas vite en œuvre d’art est bien un mythe. Une photo se travaille avant la prise de vue et même un retoucheur très talentueux ne rattrapera pas une mauvaise exposition ou une composition approximative (pour exemple, voir l’article Les limites de la retouche photo : le cas de la luminosité).

Tout ce qui est fait lors de la prise de vue n’est plus à faire en post-traitement. Ce n’est pas une solution de facilité, c’est tout simplement que tous les effets réalisés avant la photo sont bien plus réalistes que lorsqu’ils sont fait en retouche. Il est possible de rougir les lèvres en retouche mais il est beaucoup plus simple et le résultat sera bien plus naturel si votre modèle est maquillé directement.

Bilan

La retouche de portrait est une pratique très exigeante qui ne se maîtrise pas du jour au lendemain. Sachez donc faire preuve de mesure au risque de rapidement tomber dans la caricature. Il y a beaucoup de pièges en retouche de portrait et j’ai espoir que cet article vous aidera à ne pas tomber dedans.

Article publié le 24 mai 2013 (dernière révision le 14 septembre 2013) dans la categorie Ressource
Tags :

Articles similaires

  • p’tiJo

    Bonsoir Antoine,a tous,
    En effet Antoine,trop c’est trop ! beaucoup de photographes pourtant pour certains bien connus abusent de la retouche a tel point qu’on ne reconnait presque plus le personnage !!!.
    L’extrème les pubs avec zéro défauts ce qui enlève toute « émotion » je dirais même « humanité aux personnages !.

  • Ah ! Que c’est bon ! Je me sens moins seul !
    C’est un point essentiel que j’ai abordé depuis déjà pas mal de temps sur mon site et que j’évoque dans mes cours.
    Un peu comme on a pu voir (et on voit encore) n’importe quoi en mise en page avec l’arrivée des traitements de texte.
    Tout le monde se sentant typographe né !
    Tout le monde se sent retoucheur !
    La folie du curseur en retouche fait rage.
    A qui copiera au mieux les mannequins des vitrines de magasins !
    Plus la peau ressemble à de la matière synthétique et plus c’est zouli !

  • ary

    Pour ma part je ne retouche qu’extrêmement rarement les portraits et les photos. surement parce qu’effectivement je n’ai pas suffisamment de compétence pour le faire bien et que donc la plupart du temps le résultat n’est pas bon. donc vaut mieux le naturel.
    Une petite chose, je ne voit pas l’image traitée automatiquement. Ça vient de moi ?

  • Je suis assez d’accord avec toi, mieux vaut ne pas faire que faire n’importe quoi.

    Pour le portrait, ça fonctionne chez moi…

  • Ah oui ! J’ai gardé précieusement (enfin je crois) un magazine sur la couverture duquel Martha Argerich est tellement retouchée et tellement mal qu’on dirait une tonne de fond de teint mal appliqué, mais on voit bien à la racine des cheveux que c’est pas du fond de teint. En pages intérieures on lui a laissé ses rides qui la rendent si expressives. Sans parler de toutes ces photos ou le visage n’a plus aucun relief à force de vouloir faire une peau parfaite. Le seul avantage pour les vedettes ainsi retouchées, c’est qu’on ne peut pas les reconnaître dans la rue…

  • Article très intéressant pour moi débutant.

fermer la fenetre

Recevez les deux guides pour bien demarrer en photo en vous inscrivant à la newsletter.

Couverture guide PDF
img vide