Quelle signature/watermark pour quelle photo ?

Je vous ai déjà parlé des signatures sur les photos (aussi appelées watermark). S’il est conseillé de marquer ses photos lorsque l’on veut les distribuer sur internet, il faut aussi faire attention à son format: la signature doit être fonction de l’usage des images.

Dans l’absolu, la règle d’or (à mon sens) est de préserver la photo avant tout. Ce conseil peut paraître évident mais le web regorge de blog photos avec des signatures qui balafrent complètement l’image.  Une signature trop visible peut complètement gâcher la photo: vous avez passé pas mal de temps à la faire, ce serait dommage.

Quelques exemples

Voici quelques exemples de watermark. Il en existe beaucoup d’autres façons de signer des photos mais celles-ci sont les plus fréquentes.

Dans un coin

( Source photo:  Photo Libre )

  • Avantage: Discret, sobre et ne gène pas trop la lecture de l’image.
  • Inconvénient: un recadrage permet de supprimer la signature. Le texte peut être difficilement lisible en fonction des couleurs de l’image, il faut prévoir un texte capable d’être lu sur fond blanc ou noir.

La signature dans un cadre

  • Avantage: la signature s’ajoute à la photo sans la dénaturer.
  • Défaut: Un simple recadrage et la signature disparaît. L’ajout d’un cadre alourdit la photo en ajoutant des détails qui n’ajoutent rien à la lecture de l’image.

En transparence sur l’image

  • Avantage: très bonne protection contre l’utilisation frauduleuse de vos images
  • Défaut: Dénature très largement et risque de gêner la lecture de l’image

Ce genre de signature est, dans la plupart des cas, à proscrire. Bien sur, ça limite les risques de plagiat mais le résultat n’est vraiment pas très esthétique. Il faut mieux ne pas publier des photos que de les maquiller de cette façon.

Automatisation

Lors de la conception de votre signature, il est important de prendre en compte la façon dont vous allez l’appliquer. S’il vous faut une demi-heure pour signer chaque photo, ça risque d’être complexe à l’usage.

Il est important de trouver une signature qui ne soit pas trop longue à apposer sur vos images. Le must étant d’automatiser cette tâche. Vous pouvez utiliser des logiciels qui gèrent le traitment par lot ou utiliser des scripts pour Gimp ou Photoshop. Vous pouvez aussi ajouter une signature avec Picasa mais avec peu d’options de personnalisation.

Bilan

Le choix de la signature n’est pas anodin car elle représente votre marque. En fonction de vos besoins, c’est à vous d’adapter le message et la forme que vous voulez lui donner.

Pour une galerie personnelle, je conseille surtout de dégrader le moins possible la lecture de l’image en choisissant une signature la plus sobre et discrète possible.

Si le watermark permet d’ajouter une identité à votre photo, elle ne vous sauvera pas contre la copie de vos images. Comme nous l’avons déjà vu, il n’y a pas de méthode miracle contre la copie frauduleuse de vos photos.

Rejoignez les 12 000 abonnés qui suivent 1point2vue pour progresser en photo. Lors de votre inscription, vous recevrez en cadeaux deux guides pour bien démarrer : « Faire ses premiers pas en photo » et « Faire ses premiers pas en retouche photo ». Il s’agit de deux livres courts et sans notions techniques complexes afin de questionner votre pratique photo avant même de vous lancer.