Le filé: la vitesse en photo

Comment peut-on retranscrire le mouvement en photographie ? Gros problème car la photo est, par principe, statique. Et bien il existe des petites astuces qui permettent de contourner ce problème et de dynamiser une image. Dans cet article, nous allons voir une de ces astuces: le principe du filé, ce flou directionnel qui donne la sensation d’un mouvement rapide.

Le principe du filé

Le filé n’est rien d’autre qu’un flou de mouvement maîtrisé. Il s’agit de régler l’exposition en utilisant un temps de pose légèrement plus long que la moyenne et de suivre le sujet dans son déplacement. Ainsi, seul le sujet est net et tout ce qui l’entoure est flou.

Le flou d’un filé est un flou directionnel: il s’agit de traînées orientées de la même façon (celle du déplacement). Il est généré par le mouvement à la différence du bokeh (flou d’arrière plan) qui lui est lié à la mise au point.

Pourquoi utiliser le flou de mouvement ?

Le filé est directement lié au mouvement. Il retranscrit l’impression de vitesse. Cela permet de dynamiser une image pour la rendre plus vivante.

taxi-londres-file

Comme tous les flous, il peut également être utilisé en « camouflage ». Le flou est aussi une façon d’écarter les élément gênants de la vue. Un arrière-plan trop chargé peut attirer l’attention au détriment du sujet. L’estomper avec du flou permet de noyer les détails gênants pour concentrer l’attention sur le sujet.

La mesure de l’exposition

Le paramètre décisif pour obtenir un filé c’est le temps de pose. Il faut donc déterminer le bon temps de pose puis l’imposer à l’appareil. Pour la mesure de l’exposition, vous pouvez utiliser le mode M (manuel) ou S (priorité vitesse). Ce dernier étant de loin le plus simple à utiliser.

Molette de réglage des modes d'exposition

En priorité vitesse, vous n’avez pas à vous occuper de l’ouverture (c’est l’appareil qui s’en charge). Reste la sensibilité. Pour le filé, le temps de pose est relativement long. Dans ces conditions, il manque rarement de lumière. Vous pouvez donc vous permettre de garder une sensibilité basse pour limiter le bruit (200 ISO par exemple ou moins si votre appareil le permet). Augmentez la sensibilité uniquement si vous manquez de lumière.

Pour résumer:

La principale difficulté est de déterminer le temps de pose idéal. C’est le temps de pose qui détermine la force de l’effet (le flou est d’autant plus marqué que le temps de pose est long).

Le temps de pose

Je n’ai pas de méthode miracle à vous donner pour choisir le bon temps de pose. Le mieux est de tester en fonction de la situation. Vous pouvez commencer avec un temps de pose à 1/10s, c’est déjà suffisamment lent pour laisser apparaître du flou. Ensuite, en faisant plusieurs essais, à vous d’ajuster: si le flou est trop important, réduisez le temps de pose et inversement, s’il n’y a pas assez de flou, augmentez le temps de pose.

Veillez à ne pas avoir un temps de pose trop long car cela devient vite ingérable. On peut considérer un temps de pose d’une seconde comme un maximum (c’est déjà très long). Au delà, la photo risque d’être complètement floue (sujet et fond). Difficile de suivre un sujet en déplacement pendant plus d’une seconde.

La mise au point

La mise au point dépend de la distance sujet/appareil or dans ce cas, cette distance peut varier pendant la prise de vue.

Si vous utilisez le mode manuel, vous pouvez résoudre ce problème en fermant un peu plus le diaphragme pour augmenter la profondeur de champ. La zone de netteté étant plus grande, le sujet restera plus longtemps à l’intérieur.

En mode priorité vitesse, vous ne pouvez pas modifier l’ouverture (en tout cas pas directement) car c’est l’appareil qui détermine ce paramètre. L’astuce est d’augmenter la sensibilité pour ajouter plus de lumière à l’exposition. L’appareil compense alors en fermant un peu plus le diaphragme ce qui a pour conséquence d’augmenter la profondeur de champ.

Il faut voir aussi le problème sous un autre angle: la plupart du temps, une mise au point approximative n’est pas dérangeante quand quasiment tous les éléments de la photo sont flous.

file-tunnel

Une mise au point approximative ne dérange pas quand tout est flou !

Déclenchement de la prise de vue

L’appareil est réglé, les difficultés ne sont pas encore toutes résolues car il reste à prendre la photo.

Vous l’aurez compris, il faut déplacer l’appareil pendant le temps de pose. La difficulté est de bien suivre le mouvement du sujet. Pour cela, il existe une astuce toute simple qui consiste à commencer à suivre l’objet en mouvement avant de déclencher.

On obtient donc ceci:

Dans un premier temps, pour vous entraîner à suivre le mouvement, vous pouvez utiliser le mode rafale. Choisissez un objet en mouvement, visez-le et suivez-le tout en prenant des photos en rafale. Vous verrez que les photos les plus intéressantes sont celles situées en milieu de séquence car c’est là que votre mouvement est le plus fluide.

Difficultés

Il existe des cas particuliers où des difficultés supplémentaires viennent s’ajouter.

Appareil fixe

La technique exposée dans cet article montre comment avoir un fond flou avec un sujet net mais il est possible de faire l’inverse. La technique est la même à ceci près que l’appareil doit être fixe (trépied, mur ou n’importe quel autre support fera l’affaire).

voiture-pont-flou-mouvement

Un filé avec un appareil fixe

Cette variante s’applique particulièrement bien au mouvement d’eau (vous avez sûrement déjà vu une cascade en pose longue) ou de lumière (technique proche du light painting).

Bilan

Le filé est une technique qui est très simple dans le principe. Dans la pratique, c’est un peu plus compliqué… en plus d’une bonne connaissance des principes de base de la photo, il faut faire de nombreux essais avant de vraiment obtenir un résultat satisfaisant.

Mais pour obtenir un effet saisissant, le mieux reste encore d’essayer encore et encore…

Article publié le 10 septembre 2013 (dernière révision le 18 octobre 2014) dans la categorie Prise de vue
Tags :

Articles similaires

  • p’titJo

    Salut Antoine,
    Merci pour cet article et les conseils.

  • VAUBAN08

    Bonjour Antoine
    encore merci pour ces conseils

  • merci pour ces conseils… que je vais essayer dès que possible…

  • Guillaume

    Merci Antoine pour la démo. Tu peux nous dire quels étaient précisément tes réglages pour chacune des photos de l’article ? Surtout la première. Merci !

  • @Guillaume: les réglages rependent énormément de la luminosité ambiante mais si ca t’intéresse:

    – Taxi londonien: 1/80s f/4.5 400ISO Gros ISO à cause du ciel couvert typique de Londres 🙂 le temps de pose est relativement court à cause de la vitesse du taxi (pas besoin d’un temps très long sur un sujet rapide).
    – Tunnel: 1/8s f/2.8 200ISO
    – Voiture: 10s f/4 100ISO

    Finalement, en examinant ces infos, vous pouvez voir que les réglages sont très différents !

  • Guillaume

    Merci Antoine. Pour le taxi londonien, le filé ne tient quasiment qu’à toi. 80s c’est très rapide, c’est donc ton mouvement qui crée l’effet. Zut, je pensais que ca serait plus facile 🙂

  • cstef.

    Il n’y avait pas un forum dans le temps par ici ?
    Help ! Je ne retrouve plus le chemin …

  • Le forum n’existe plus !

  • cstef.

    Bin mince !
    Pourquoi donc ?
    🙁

  • @steph: entre autre des raisons de temps: http://www.1point2vue.com/1point2vue-v6/

  • Bravo pour cet excellent article ! Pas facile comme technique de prime abord, mais plus aisée qu’on ne le pense en réalité ! Après quelques essais on arrive très vite à obtenir des effets très intéressants !
    Bravo Antoine.

  • vincent

    merci a vous pour les bon conseil je dois photographier marseille la nuit

fermer la fenetre

Recevez les deux guides pour bien demarrer en photo en vous inscrivant à la newsletter.

Couverture guide PDF
img vide