Photographier la ville

La photo urbaine est une des pratiques les plus accessibles en photo. Quel que soit votre expérience et votre matériel, vous pourrez avoir des résultats surprenant.

Voici quelques pistes, quelques idées pour photographie la ville.

Qu’est ce qu’une ville ?

La question n’est pas si anodine. Comme pour tous les projets photo, il faut toujours garder en tête le message que l’on veut faire passer. Qu’est que je veux mettre en avant ? Quelle caractéristique de la ville je veux faire ressortir ?

Les perspectives: Toujours intéressant à exploiter, les perspectives sont omniprésentes en ville: une longue avenue qui file à perte de vue, un immeuble plus haut que les autres, un couloir de métro… Chaque coin de rue est un régal de longues lignes droites ! Elles sont partout, il ne reste plus qu’à construire votre image autour de ces lignes.

L’architecture: Pas la peine de chercher une maison d’architecte pour faire de la photo d’architecture. Scrutez autour de vous, il y aura toujours une construction qui sort de l’ordinaire, un petit détail qui mérite l’attention. On regarde souvent tout autour de nous de nous et on oublie ce qu’il se passe au-dessus de notre tête, alors levez les yeux, une ville, c’est grand mais c’est haut aussi !

L’agitation: La ville c’est le mouvement. Des voitures qui passent, des foules qui se déplacent. Pour faire ressortir le mouvement, augmentez le temps de pose: les objets ou les personnes qui se déplacent apparaitront alors légèrement flou.

La verdure: Il est toujours possible de trouver un carré de nature en ville: un parc, les arbres d’une avenue, un groupe de pigeons sur un trottoir. Photographiquement, il peut même être intéressant de faire ressortir le contraste entre un carré de pelouse et une rue remplie de voiture. La nature a donc sa place en photographie urbaine.

Cliché ou originalité ?

Il serait dommage de visiter Paris et de revenir avec la classique photo de la Tour Eiffel « en pied ». En cherchant un peu, il est toujours possible de trouver un angle de vue original. L’idée c’est de faire ressortir un détail invisible ou mettre en valeur une caractéristique ignorée.

A l’inverse, pourquoi ne pas utiliser les clichés et les transformer en caricature? Paris est réputé être la ville du romantisme: l’image d’un couple en train de s’embrasser dans une ruelle de Montmartre « marchera » bien.

Une fois encore, ce choix est à faire en fonction du message, de ce que vous voulez faire passer dans la photo.

La nuit

La nuit, la ville se transforme, les sources de lumières se multiplient, au grand bonheur du photographe!

Les voitures, les lampadaires, les vitrines, les enseignes lumineuses sont autant de sources de lumières exploitables. De toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les intensités, les possibilités de créations sont infinies.

L’aurore et le crépuscule sont particulièrement intéressant car on peut profiter à la fois de la lumière naturelle et artificielle.

Conclusion

Les codes de la photographie urbaine sont finalement assez intuitifs. A vous de choisir de les suivre et faire une photo réussie à coup sûr ou de passer outre et d’aller chercher l’originalité…

A lire également

  • maelle

    J’aime beaucoup la photo de la tour eiffel « vue de dessous »!
    C’est une prise de vue inhabituelle!

  • San

    ça me plaît de faire un tour sur ton site pour les sujets, et au début de mon apprentissage pour les tutos gimp également (j’y viens toujours d’ailleurs! 😉

    point négatif pour celui-ci : trop court! plus de photos, et entrée plus en profondeur ne sera que du bonheur supplémentaire!

    (très intéressante la première photo sur-exposée, pas l’habitude d’en voir des comme celle-ci et j’aime beaucoup)

    merci et bonne continuation

    -bless up-

  • NicoR

    Très très fan du sémaphore
    Et du building en verre aussi !