Le projet photo: un outil pour façonner l’experience du photographe

Cet article entre dans le cadre de la sixième édition de la boite à photo. Qu’est ce que la boite à photo ? Il s’agit d’un projet qui réunit une douzaine de sites photos autour d’un thème commun. Le thème qui a été choisi pour cette édition est L’expérience. Pour en savoir plus sur cet évènement et son fonctionnement, rendez-vous sur SFphoto.fr (blog hôte pour cette édition). Vous pouvez aussi suivre toutes les publications de la boite à photo sur Facebook et Twitter grâce aux pages qui lui sont dédiées.

Pour traiter le thème imposé de cette édition, je vais tout faire pour que vous vous lanciez dans un projet photo. Il n’y a en effet rien de mieux pour progresser et consolider votre expérience. Je vais essayer de vous dire pourquoi…

Pourquoi un projet photo ?

Obligation de suivre un thème  toujours utiliser la même technique, s’imposer des contraintes de matériel, de temps, de lieu… Vous allez me dire que se lancer dans un projet photo, c’est s’ajouter des contraintes. Et bien justement ! C’est parce qu’il est contraignant que le projet photo est intéressant.

Un jour, vous manquerez de temps, un autre ce sera la motivation ou l’inspiration qui feront défaut. Dans tous les cas, il vous faut garder la ligne directrice du projet. Vous serez peut-être obligé de publier une photo non aboutie ou non conforme à vos attentes mais ça fait partie du jeu. Cette photo qui ne vous plait pas, vous ne l’aurez surement jamais fait en dehors de ce projet. Et c’est tant mieux: d’une part une photo ne peut pas être bonne si elle n’est pas prise (et oui !) et ensuite, une photo raté permet d’observer et de corriger ses erreurs. En gros, il vaut mieux mal faire plutôt que rien faire du tout !

Ajouter de la cohérence

L’autre idée, c’est d’ajouter de la cohérence à votre travail. Un projet, c’est l’occasion de montrer (ne serait-ce qu’à vous même) que vous êtes capable de traiter un sujet et de l’exploiter à fond. Dans cette logique, vous ajoutez un lien entre vos créations et leur donnez un sens plus profond.

Pour aller plus loin, c’est aussi l’occasion de « professionnaliser » votre pratique de la photo. Même si vous ne voulez pas faire de la photo votre travail, ça permet de montrer que vous êtes capable de vous fixer des objectifs et de les tenir. Si vous voulez présenter vos photos à une galerie (pas besoin d’être pro pour ça) c’est plus intéressant de montrer une série cohérente que des images « en vrac ».

Publier votre travail

La meilleur façon de se tenir à un projet, c’est de le publier. En lançant un petit site web avec les photos que vous postez au fur et a mesure, vous vous engagez vis à vis de votre « lectorat ». Vous passez une sorte de contrat moral qui vous obliger à tenir le projet jusqu’au bout. Des plateformes de publication très simples existent pour ne pas perdre de temps sur le coté technique de la chose. Tumblr ou WordPress permettent par exemple de créer un blog très rapidement. Encore plus simple, une page Facebook peut faire l’affaire.

Wordress.com propose des modèles de blog adaptés aux photographes

Wordress.com propose des modèles de blog adaptés aux photographes

Publier, c’est aussi l’occasion d’échanger autour de vos images. Vous pourrez y expliquer votre démarche et les détails de votre travail sur telle ou telle image. Et la encore, le partage est une solution pour progresser. Ca vous obligera aussi à développement véritablement votre démarche artistique avec un projet qui doit, à sa façon, raconter une histoire.

Un projet oui, mais lequel ?

La définition d’un projet photo dépend de vos affinités avec tel sujet ou telle technique. En gros c’est à voir avec vos envie du moment ! Le choix doit être naturel, il ne faut pas vraiment se poser de question. Cependant voici quelques idées pour vous donner des pistes:

  • Fixer une contrainte de temps: le projet 365 par exemple (une photo par jour pendant un an) que vous pouvez décliner à votre convenance (une photo par semaine, 100 photos dans l’année…)
  • Fixer une contrainte matérielle: photos à l’appareil jetable, uniquement au téléobjectif,…
  • Fixer une contrainte sur la technique de prise de vue: série sur les poses longues, en hight key, uniquement des contres jours

C’est des idées en vrac, on peut en imaginer des tonnes d’autres: créer un roman photo, réaliser un photo-reportage sur la couleur rouge, faire une fresque géante de portrait, photographier toutes les fêtes foraines de France, prendre en photo toutes les portes que vous ouvrez, faire uniquement des portraits de dos, photographier toute la route de Lille à Perpignan en time lapse, prendre un portrait de votre chien par jour à 14h37… Il n’y a pas de limites, même les projets les plus loufoques ont un sens créatif.

Note: Si vous avez des idées de projet photo (propositions débiles acceptées), n’hésitez pas à les poster dans les commentaires. J’offrirai un petit cadeau à celui qui me donnera la meilleur idée ;-).

Bilan

Vous l’aurez compris, je vous conseille vivement de vous lancer dans un projet photo. Ça ne peut qu’être bénéfique pour votre pratique de la photo. Les motivations peuvent être nombreuses mais surtout, c’est l’occasion de progresser en se forçant à développer un sujet: en somme une façon très simple de se forcer une expérience pratique de la photo.

Rejoignez les 12 000 abonnés qui suivent 1point2vue pour progresser en photo. Lors de votre inscription, vous recevrez en cadeaux deux guides pour bien démarrer : « Faire ses premiers pas en photo » et « Faire ses premiers pas en retouche photo ». Il s’agit de deux livres courts et sans notions techniques complexes afin de questionner votre pratique photo avant même de vous lancer.