Tungstène: le logiciel qui détecte les photos retouchées

Comment savoir si une photo est retouchée ou pas ? L’actualité nous a donné très récemment un exemple avec le cas de la fausse photo de Ben Laden censée avoir été prise après sa mort (voir l’article Télérama: Ils ont photoshoppé Ben Laden !).

La photo en question était « louche » mais les agences de presse ont pu déterminer avec certitude la manipulation grâce à un logiciel : Tungstène. Ce logiciel édité par la société française eXo maKina permet de détecter toutes les irrégularités d’une image.  Par exemple lorsque vous faites un montage à partir de deux images différentes (changer un visage par exemple), le logiciel peut trouver une disparité dans le bruit de la photo ou dans sa luminosité.

Voici une vidéo extraite d’un JT de M6 qui vous en dira plus sur les usages de ce logiciel dans le millieu professionnel.

Comme le précise le site de l’éditeur, Tungstène ne doit pas se déroger à l’oeil de l’expert car les deux vont ensemble. Cependant avec un travail de retouche très bien réalisé, le résultat final peut sembler authentique. Si une retouche fine peut tromper l’oeil humain, reste à savoir si elle peut mettre en défaut le logiciel…

Pour aller plus loin:

A lire également

  • Oui, tant qu’on interdit pas la retouche… C’est vrai qu’il y a des gens qui exagèrent. C’est comme le maquillage, on ne va pas crier au scandale dès qu’une jolie femme met du fond de teint sous prétexte qu’une autre s’est emplatrée le front… Un juste milieu 😉

  • pour certaines photos comme celles d’actualité il est important de s’assurer qu’elles n’ont pas fait l’objet de manipulations trop importantes afin de ne pas trop déformer une vérité (celle vue par le photographe); par contre pour la photo de pub, d’art est ce bien nécessaire ? Et le maquillage n’est ce pas aussi une forme de retouche ?

  • Dès lors qu’un être humain éxécute une action, il fait des choix. Même en reportage, en actu… Mesure de la lumière, placement, optique utilisée, cliché choisi… Tout cela influence le résultat final, donc interprète. Mais tu as raison, la clé, c’est de ne pas « trop » manipuler.

  • Antoine

    Complètement d’accord, la photo, même concernant l’actu, est faites de choix. C’est le photographie qui construit sa photo. Le problème est plus de l’ordre de la « limite du raisonnable ». Limite qui reste à fixer il me semble.

  • Assez bluffant ce soft. J’aimerai bien connaître son algorithme car il existe certainement une façon de le dépasser et de le prendre en défaut. C’est toujours le jeu du chat et de la souris avec les faussaires sur ce type de programme.

    • Antoine

      Il doit effectivement exister des failles mais paser au travers me semble bien compliqué.