A propos du tri des photos

Que vous soyez un aficionado du mode rafale ou pas, les photos s’accumulent et prennent de plus en plus de place. Alors que faire avant de se faire envahir ?

Pourquoi trier ses photos ?

Aujourd’hui les solutions de stockage sont nombreuses et les capacités sont quasiment illimitées. Alors pourquoi trier ses photos plutôt que de tout garder? Et bien pour trois bonnes raisons.

Premièrement, certaines photos ne vous serviront jamais alors autant s’en débarrasser. Deuxièmement, le tri permet un archivage efficace (peu de risque de pertes). Enfin, on s’y retrouve plus facilement dans une photothèque bien rangée et allégée: la recherche est simplifiée.

Privilégier la qualité

Attention à bien faire le poids entre la qualité technique de la photo et son intérêt sentimental. Une photo représente toujours quelque chose mais si elle est inexploitable, pas la peine de s’en encombrer.

Une photo très dégradée n’est d’aucun intérêt: trop de flou, trop de bruit, mauvaise exposition,… Quand à la retouche photo, bien que puissante, elle a ses limites. il faut donc détecter les photos qui sont vraiment irrattrapables et ne pas faire preuve de pitié !

D’un point de vue pratique, évitez de supprimer une photo directement sur l’appareil photo. L’écran de l’appareil ne permet pas de retranscrire tous les détails de la photo: l’appréciation de la qualité est alors faussée. Il est préférable de transférer tous les fichiers sur un ordinateur pour trier les photos sur un grand écran.

Trier au fur et à mesure

Ne laissez pas les photos s’accumuler car plus ça va aller, plus la motivation devra être grande pour se lancer dans le tri!

Si vous shootez en RAW, les fichiers sont bien plus lourds: vous apaiserez d’autant plus votre disque dur en supprimant les photos qui n’ont rien à y faire. Par contre, pour une photo que vous souhaitez conservez, ne supprimer pas le RAW même après conversion en JPG. Si après coup la conversion que vous avez fait ne convient pas et que vous n’avez plus le RAW, vous ne pourriez pas revenir en arrière.

De temps en temps, n’hésitez pas à revenir sur des vieilles séries de photo. Vous verrez que vous trouverez toujours des photos à supprimer. De cette façon, votre photothèque sera toujours organisée et à jour.

Le logiciel de gestion

Je ne le dirai jamais assez: utilisez un logiciel de gestion pour vos photos. Encore trop de photographes amateurs se contentent de garder leurs photos dans des dossiers et des sous-dossiers sans aucune autre forme de tri.

Comme logiciel, il existe Picasa (PC/MAC – gratuit), Lightroom (PC/MAC – payant) ou Aperture (Mac – payant). Ces trois programmes sont les plus utilisés mais il en existe plein d’autre (XnView, Windows Live Gallery, iPhoto,…).

Les logiciels offrent des outils différents, a vous de voir lequel vous préférez en fonction de vos besoins. Picasa est gratuit et puissant mais trouvera sûrement ses limites avec des exigences grandissantes. Lightroom est une référence mais le prix peut être un frein pour une utilisation amateur…

Quelquesoit votre choix, le logiciel va vous aider à organiser vos photos pour pouvoir les retrouver plus facilement. Vous pourrez ainsi les regrouper en série, leurs attribuer des mots clefs, les gérer sous forme de favoris, les géolocaliser,… Avec votre pratique de la photo qui s’affine et le nombre de clichés qui augmente, votre logiciel de gestion va très vite devenir un outil indispensable.

A tout moment, vous aurez votre collection sous les yeux. Ça devient un plaisir d’aller fouiller dans des milliers de photos et de retrouver des images oubliées.

Bilan

Le tri n’est pas la tâche la plus « sexy » de la photographie mais c’est un passage obligé. Il n’y a pas de solution miracle pour organiser ses photos: il faut y passer du temps et surtout utiliser un logiciel de gestion adapté.

A lire également

  • Très bonne initiative, ton article. Les mots-clés sont super importants, pour retrouver rapidement une série sur le même sujet, et aussi les étoiles, qui aideront à ne ressortir que les meilleures photos.
    Je repasse régulièrement dans mes vieilles photos et je change toujours un petit quelque chose.

  • Antoine

    Je trouve que c’est vraiment l’avantage d’utiliser un logiciel de gestion: avoir toujours toute sa bibliothèque sous les yeux. Il est alors toujours possible de fignoler le tri, ajouter des tags, supprimer des photos obsolètes…

  • merci pour l’article. je pense effectivement que le tri est essentiel car au final il faut bien sélectionner si on veut imprimer… en plus, des tags personnels, on peut penser que des tris communautaires selon les retours des proches seraient très utiles pour trier les photos. C’est en tout ce que l’on met en place sur http://www.reunik.com (en beta). n’hésitez à nous dire ce que vous en pensez.

  • Bob

    L’avantage de Picasa : il permet de retoucher très rapidement les photos et surtout de synchroniser son PC/Mac avec son espace Picasa Web (quelques euros par an pour une sauvegarde de plusieurs dizaines de Go).
    Les réglages plus techniques sont disponibles dans Picnik (online) mais là encore il faudra débourser quelques euros (Google a racheté Picnik il y a quelques mois et on attend toujours qu’il soit réellement intégré dans Picasa et son abonnement… ! ! !).
    Lightroom est plus puissant d’un point de vue technique mais n’est pas synchronisé avec Picasa web…

    Et mixer Lightroom et Picasa est quasi impossible car les deux softs gardent en fait les négatifs d’un côté et les fichiers enregistrant les modifs des photos de l’autre…

  • Bob

    En fait Picasa souffre essentiellement de l’absence d’un outil « courbes de niveau ». Le réglage du contraste et de la luminosité n’est pas aussi efficace et qualitatif…

  • Antoine

    @bobo: Picasa est vraiment dédié au tri. Pour la retouche, c’est vrai qu’il n’est pas encore au point. Lightroom est bien plus puissant mais aussi extrêmement plus coûteux.