Pour un beau bokeh, nettoyez votre objectif

Je vous ai déjà parlé du nettoyage du capteur de reflex ( voir: comment nettoyer son reflex ?). C’est un sujet souvent traité car comme l’objectif est démontable, des poussieres peuvent venir se loger dans la chambre du capteur.

Mais il existe un autre problème de salissure et qui touche tous les appareils photo: l’état de l’objectif. Aucun appareil ne peut passer au travers de la tache sur les lentilles.

Pourquoi nettoyer son objectif ?

La lentille frontale de l’objectif est soumises aux éléments extérieur. Il n’est pas rare qu’elle rencontre de la poussière ou des éclaboussures. Elle a donc tendance a se salir rapidement.

Les conséquences sur les photos ne sont pas toujours explicitement visibles. Dans la plupart des cas, une petite tache ne se verra quasiment pas à l’image. Quand aux traces de doigts (ces petites traînées grasses qui sentent bon la fritte!), elles sont invisibles. Mais ça ne veut pas dire qu’elles sont sans conséquences. Localement, la tache vous fait perdre en contraste, en luminosité, en piqué…

Une tache sur la lentille frontale c’est tout simplement la qualité de l’objectif qui baisse. C’est tout à fait normal, le traitement de surface des lentilles joue une grande part dans la qualité d’une optique donc si vous dénaturez ce traitment avec des salissures, la qualité en prend un coup. Plus subtil, une tache sur la lentille frontale se verra sur le bokeh (le flou d’arrière plan).

La photo qui suit a été prise de nuit alors qu’il pleuvait. Une éclaboussure sur la lentille de l’objectif se voit très clairement sur le bokeh. Les rond lumineux sont tous marqués par une petite tache noir. Les taches sont très discrètes mais suffisamment dévastatrices pour passer comme un défaut. C’est d’autant plus dommage qu’un coup de chiffon suffit pour éviter ce défaut.

Une simple goute d’eau sur l’objectif dénature le bokeh

Je ne vous apprend rien en vous disant qu’il vaut mieu un objectif propre qu’un objectif sale (du moins je l’espère!). Mais je voulais surtout vous notifier qu’une tache, même si elle n’est pas marquée sur le cliché, a quand même une influence néfaste.

Donc pensez bien à passer un petit coup sur votre objectif de temps en temps (même si il n’est pas forcement sale en apparence) pour éviter ce genre de désagrément. Il ne vous reste plus qu’a conserver un paquet de lingettes imbibées en permance dans votre sac photo idéal et vous n’aurez plus de soucis.

Article publié le 27 mars 2012 (dernière révision le 12 octobre 2014) dans la categorie Ressource
Tags :

Articles similaires

  • Fred

    Bonjour

    Les lingettes imbibées sont à proscrire pour le nettoyage des lentilles. Il y a un risque important de les rayer.
    La meilleure solution est :
    – un coup de poire soufflante,
    – un lenspen ou un chiffon micro-fibres propre.

  • Sébastien

    Il y a tout de même ses bâtonnets que l’on imbibe soi-même de solution, cela fonctionne très bien mais le risque 0 n’existe pas. Je trouve cette solution beaucoup moins risqué que le lenspen ou le chiffon, et beaucoup plus efficace que la poire qui permet un lavage superficiel.

  • Sébastien

    Autant pour moi, je parlais du nettoyage des capteurs … Fred je suis tout à fait d’accord avec toi 🙂

  • Certaines lingettes humides laissent des traces sur la lentille, à la limite celles pour lunettes… mais rien ne vaut le lenspen

fermer la fenetre

Recevez les deux guides pour bien demarrer en photo en vous inscrivant à la newsletter.

Couverture guide PDF
img vide