Les couleurs et les modes d’images dans gimp

Les modes de couleurs de Gimp sont souvent la sources de blocages et surtout d’incompréhensions. Pourtant le choix du mode de couleur est extrêmement simple. Nous allons voir comment ca marche.

Qu’est ce qu’un mode de couleur ?

Le mode de couleur d’une image correspond à la façon dont les couleurs sont codées (=organisées) dans le fichier. C’est donc une caractéristique qui est plus liées à des principes informatiques que photographiques. Mais comme en photo numérique les deux se mélangent souvent, il est important de comprendre ce principe.

Vous avez accès aux différent modes dans le menu Image > Mode.

Les modes d’image dans Gimp

Mode RVB

Une image en RVB contient trois couches d’informations: Rouge, Vert et Bleu. A partir de ces trois couleurs toutes les autres couleurs du spectres peuvent être représentées. Le mode RVB est le mode par défaut lorsque vous créez un nouveau document dans Gimp. C’est aussi le mode d’image des photos qui sortent de nos appareils numérique. Ce mode permet d’utiliser toutes sortes de filtres et de fonction de couleur dans Gimp. Ce mode est le plus rependu car il est compatible avec quasiment toutes les visionneuses d’image.

Une image en mode RVB: l’affichage habituel

Niveau de gris

Une image en niveau de gris ne contient qu’une couche d’informations représentant la luminosité de l’image. Aucune information chromatique n’est enregistrée. Comme il n’enregistre pas les couleurs, ce mode se limite aux images en noir et blanc. C’est un mode intéressant dans ce cas car il permet de réduire largement la taille du fichier. En effet, en niveau de gris, il n’y a qu’une couche d’information alors qu’il y en a trois en RVB. Cependant, ce mode pose des problèmes de compatibilité: tous les logiciels ne sont pas capables d’afficher ce type d’image.

Une image en mode Niveau de gris: l’information de couleur disparaît

Une photo en noir et blanc n’est pas forcement encodée en mode Niveau de gris. La plupart du temps, les photos en noir et blanc sont quand même encodée en mode RVB. La fonction noir et blanc de votre appareil par exemple, enregistre l’image en mode RVB. Ça permet de gagner en compatibilité (au détriment du gain d’espace disque).

Couleurs indexées

Une image en mode Couleurs Indexées contient un nombre limité de couleurs: 256 maximum. Ce mode permet de réduire considérablement le poids d’une image. La contrepartie est une perte de qualité énorme des images car beaucoup de nuances disparaissent. Par exemple, impossible d’avoir des dégradé « propres » en couleurs indexées (voir l’arrière-plan sur la photo ci-dessous: le bokeh est massacré!). C’est un mode qui est surtout lié à l’usage du format GIF et de l’utilisation pour le web avec son poids mini.

Une image en mode Couleur Indexé: moins de couleurs

C’est un « faux bug » que je rencontre souvent sur les forums qui parlent de Gimp: des utilisateurs se plaignent de ne pas avoir accès à certains menus. C’est un simple problème de mode d’image.

Dans Gimp, seul le mode RVB permet d’accéder à tous les filtres et tous les outils. Si vous voyez que certain outils de Gimp sont inaccessibles, c’est que vous êtes en train de travailler sur une image en Niveaux de gris ou en Couleur indexées. Dans ce cas, il suffit tout simplement de changer le mode d’image en RVB (via le menu Image > Mode). A la fin, juste avant l’enregistrement, il suffit de repasser dans le mode de départ.

Article publié le 15 février 2012 (dernière révision le 27 septembre 2014) dans la categorie Retouche photo
Tags :

Articles similaires

  • Emilie

    Article simple mais efficace, mais je pense qu’il est nécessaire de parler du mode CMJN. J’utilise Photoshop, et la barrière entre CMJN et RVB est quelques fois un peu floue.

    Si mes souvenirs sont bons, il me semble que les couleurs CMJN sont nécessaires pour une bonne qualité d’impression ?

  • @Emilie: Le CMJN est à réserver à l’impression pro (quadrichromie, impression offset). Pour une imprimante domestique ou un tirage par un labo photo, en général, c’est du RVB.

    C’est une des grosses différence entre Gimp et PS: Gimp ne gère pas le mode CMJN (ça en fait un des gros défauts qui fait que Gimp est peu utilisé dans les milieux professionnels). C’est pour cette raison que je n’en parle pas ici.

  • Marie Clara

    J’ai fait une petite affiche, format A4, qui a été tirée par un imprimeur, du coup elle ressort très pixellisée, j’étais en mode RVB, c’est pour cette raison.

  • @Marie Clara: le problème de pixellisation doit plutôt venir d’un problème de taille d’image. Le mode influence la qualité de restitution des couleurs.

  • Antoine Dumas

    @Antoine: Même si le CMJN semble un peu complexe à aborder pour les amateurs, il est toujours décevant de voir sortir de sa petite imprimante une photo bien fade tandis qu’elle est plein de couleurs vives à l’écran, sans savoir ce qui s’est passé.
    Voici la page wiki pour comprendre cette différence: http://fr.wikipedia.org/wiki/Quadrichromie
    NB: On y montre un convertisseur rvb/cmjn intégré à Gimp…

  • bonjour,

    certes le CMJN est surtout utile en impression pro. Mais une conversion en cmjn permet aussi de traiter à part la couche « noir » en utilisant un outils de courbe et donc de déboucher un peu l’image.
    Attention toutefois avec le CMJN. La 4ème couche dite couche alpha prend parfois l’image impossible à insérer dasn un documents bureautique (ex dans certaines versions de Word).

  • Bonjour,

    N’existe t’il pas un moyen de convertir le RVB en CMJN sur Gimp ? j’ai du mal à trouver une solution sur le web, peut-être pourriez-vous m’éclairer ?
    Merci!

fermer la fenetre

Recevez les deux guides pour bien demarrer en photo en vous inscrivant à la newsletter.

Couverture guide PDF
img vide