Eviter le flou de bougé avec la vitesse de sécurité

On a déjà fait le tour de l’exposition sur 1point2vue. L’ouverture, le temps de pose, les ISO,… tout ça c’est fait. Mais on s’est surtout intéressé à l’aspect théorique reste maintenant à appliquer tout ça sur le terrain. Autant dire que le plus facile est fait!

Dans cet article, on va s’intéresser à une règle pratique qui donne une indication sur le temps de pose, ce qui va permettre ensuite de régler les autres paramètres.

Vitesse et temps de pose

Quand on parle de l’exposition, la vitesse et temps de pose représentent la même chose. Cette précision peut paraitre inutile mais on me pose encore trop souvent la question. Si sur le principe c’est la même chose, attention à être sûr de savoir de quoi on parle: une grande vitesse fait référence un temps de pose faible. En voiture, plus la vitesse est grande, plus le temps de trajet est court, ici c’est le même principe.

De cette façon, quand on parle de vitesse mini: on fait référence au temps de pose maxi (comprenez bien ça, c’est important pour la suite).

La vitesse de sécurité

Vous le savez, l’augmentation du temps de pose s’accompagne d’une augmentation du risque de flou de bougé.

L’appareil bouge et c’est toute la photo qui est floue (focale: 35mm, temps de pose: 1/10s)

Ce flou vient d’un mouvement de l’appareil pendant la pose: Plus le temps de pose est court et plus le risque de flou diminue. D’où la loi qui détermine la vitesse minimale afin de réduire le flou que j’appelle la vitesse de sécurité:

Temps de pose maxi = 1/focale

Pour la photo précédente, avec un objectif 35mm, ça nous donne un temps de pose maxi est 1/35s: Il aurait donc fallut choisir une vitesse de 1/45s ou 1/60s par exemple.

La même photo en réduisant le temps de pose à 1/125s

Note: Cette loi prend en compte la focale car plus le zoom est grand plus les mouvements de l’appareil sont amplifiés.

Comment utiliser ce principe ?

Cette « vitesse de sécurité » vous donne une première indication. Une fois que la vitesse est fixée, il ne vous reste plus qu’a déterminer l’ouverture pour avoir une exposition correcte. Si l’ouverture n’est pas suffisante est que l’image est trop sombre, augmentez la sensibilité.

Attention, cette loi n’est pas la règle ultime… ça limite le risque mais le flou est toujours possible. Elle agit sur le flou de bougé de l’appareil mais pas sur le flou de mouvement du sujet. En effet, si ce dernier se déplace rapidement, il faudra encore diminuer le temps de pose.

35mm, 1/60s, la règle est respectée mais le sujet est trop rapide

Sur la photo ci-dessus, on voit que le flou de bougé de l’appareil n’est pas visible (le sol est net), c’est bien le sujet qui est trop rapide.

Cette règle est à modérer dans le cas d’un objectif stabilisé qui offre une plus grande latence sur le temps de pose. Par exemple pour un 50mm stabilisé, vous pourrez baisser légèrement la vitesse mini.

Enfin, vous pouvez complètement vous abstenir de cette règle en utilisant un trépied ou un support quelconque: dans ce cas, plus de risque que l’appareil bouge.

Conclusion

Le réglage des trois paramètres de l’exposition est la tâche la plus importante que vous aurez à faire avant d’appuyer sur le déclencheur. Malheureusement ce n’est pas toujours simple et intuitif et la règle de la vitesse de sécurité exposée plus haut est une aide. Quoi qu’il arrive, n’oubliez pas qu’elle ne donne qu’un ordre de grandeur: Il ne s’agit pas d’une valeur absolue à suivre à la lettre.

  • bonjour,
    il semble qu’avec la densité des nouveaux capteurs les gens ne trouvent plus leur compte avec cette loi 1/focale, à force de juger les photos en zoomant à 100% j’entends de plus en plus parler de 1/2xfocale !