Expérimenter pour briser les règles de la composition

Expérimenter est particulièrement simple avec la photo numérique. Ça ne coûte pas plus cher de faire des dizaines d’essais et le résultat apparaît tout de suite. Du coup pourquoi s’en priver ?

Dans cet article, je vous propose de faire un tour de quelques angles de vue qui sortent du commun. Ce sont des essais qui se sont (de mon point de vue) révélés intéressants. L’idée ici est de comprendre les règles usuelles de composition en photo et de les contourner pour aller chercher des clichés originaux. Voici donc quelques pistes de recherche d’angles de vue improbables.

Le panoramique vertical

Le panoramique traditionnel consiste à balayer un paysage pour en avoir un angle de vue très large. Mais il faut savoir que ça fonctionne également verticalement.

tour-eiffel-pano

La tour Eiffel en panoramique… du dessous

Pour la méthode c’est très simple : c’est comme un panoramique classique. Il suffit de respecter les règles basiques de prise de vue d’un panorama. Le logiciel de traitement se moque complètement de l’orientation des photos. Il va se débrouiller pour assembler les images quoi qu’il arrive.

Les photos réalisées avec cette technique sont déstabilisantes car elles demande un temps de réflexion. Le spectateur se pose des questions sur la technique utilisée (alors qu’il a déjà forcément déjà vu une image panoramique) et l’angle de prise de vue utilisé.

new-york-pano

Mise au point sur le « mauvais » plan

En gérant correctement la profondeur de champ vous pouvez choisir d’entraîner le regard sur une zone ou une autre avec le flou. Par habitude, le point est fait sur le sujet principal de l’image : celui que vous voulez mettre en valeur. Mais il peut être intéressant de le laisser dans le flou.

new-york-herbes

Le premier plan est net mais c’est bien le fond qui rend l’image intéressante

Ici encore la photo marche parce qu’elle n’offre pas au spectateur tout de suite l’élément important. Il doit chercher dans la photo ce qui le rend acteur de l’image et donc plus impliqué.

Contre plongée

La contre plongée consiste à prendre en photo un sujet depuis un point bas. Il est ainsi grandi car il s’impose dans l’image. Si c’est un procédé classique au cinéma, il est plus rare dans la photo. C’est un angle particulièrement efficace en architecture car il met vraiment en valeur le gigantisme de certain bâtiment.

immeuble contre plonge

Là où il prend toute sa force c’est pour les photos d’enfants. Du fait du rapport naturel de taille avec les enfants, les adultes ont tendance à les photographier de leur point de vue (c’est à dire d’en haut). La contre plongée ajoute une touche d’ironie à l’image en inversant le rapport de force.

Le plan zénithal

Le terme est compliqué mais le principe est simple : il s’agit tout simplement de regarder vers le haut à la verticale (sorte de contre plongée extrême). C’est une façon de déconstruire la vision habituelle des choses (notez qu’on le retrouve dans le panoramique vertical évoqué plus haut).

angle zenith ciel

Sous cet angle, les bâtiments deviennent des formes quelconques

Le cadrage de travers

Voici un angle que j’aime beaucoup : le cadrage de travers. C’est une technique que j’utilise beaucoup (trop?) pour donner un effet instable et dynamique. Si ça vous intéresse, je vous invite à (re)lire l’article dédié à cette technique.

Rotation de la gravité

Voici un cadrage ludique: l’idée c’est de prendre une photo puis de la tourner de façon à ce que le bas et le haut ne soient plus positionnés correctement. Cette astuce est simple sur le papier mais pas évidente dans la pratique. Elle demande un travail de mise en scène et de composition soignée.

rotation photo

Sans dessus dessous

Une fois encore, l’objectif est de faire réfléchir celui qui observe l’image. En tombant sur ce type d’image, on doit se poser des questions. Même si la réponse apparaît rapidement, il y a toujours une interrogation sur la façon de réaliser une telle image.

Le gros plan qui ne sert à rien

C’est souvent un petit détail qui fait la différence entre une bonne et une mauvaise photo. Ce n’est pas parce qu’un objet ne sert à rien qu’il ne peut pas faire une bonne photo. C’est dommage car le petit bidule à coté de vous est peut être le sujet de la photo qui vous fera entrer dans l’histoire !

gros plan

Ce qu’il faut retenir de ce principe c’est que tout ce qui vous entoure peut potentiellement devenir un sujet photographique intéressant. Pensez à la petite cuillère qui attaque la pièce montée d’un mariage, au ticket de train qui amorce vos vacances, à la bougie éteinte posée à coté d’un gâteau d’anniversaire, au stylo qui va signer un contrat important,… Tous ces objets insignifiants au quotidien qui prennent de l’importance dans une situation exceptionnelle. C’est à vous d’aller les chercher car il ne viendront pas à vous !

Bilan

L’objectif de cet article est de vous montrer quelques pistes pour sortir de l’ordinaire. Il s’agit évidemment d’expériences et faites attention à ne pas les systématiser au risque de lasser.

Il est bon de suivre également les règles usuelles de la photo. Si les règles de la photo existent, ce n’est pas parce que quelqu’un l’a décidé, c’est parce qu’elles fonctionnent bien.

Reprenons le cas du cadrage de travers. Si la plupart du temps, nous cadrons pour avoir un horizon bien droit ce n’est pas parce que nous sommes obligés, c’est tout simplement parce que ça a du sens. Ça donne de la rigueur à l’image et renforce son coté réaliste. Personne ne vous oblige à le faire mais la photo marche tout simplement mieux quand on suit cette règle basique. S’abstenir de ce principe c’est tout simplement aller chercher un sens différent (la folie, le surréalisme, le dynamisme,…).

Le but de cet article n’est pas de vous dire « faites n’importe quoi ça va passer » mais de vous inviter à expérimenter pour innover. Ça ne marche pas toujours mais parfois vous obtiendrez des résultats intéressants. Et même si d’autres l’ont probablement fait avant vous, vous pourrez sortir de vos habitudes et de votre zone de confort. Et dans cette démarche créative, j’espère que cet article vous donnera quelques pistes d’inspiration.

Notez bien que je n’ai parlé ici que d’angle de vue. Imaginez tout ce qu’il est possible de faire en testant des nouvelles techniques d’éclairage, de mise en scène, d’expositions,… Et si vous avez d’autres idées, d’autres expérimentations, parlez moi dans les commentaires, cela me donnera une occasion de mettre à jour cet article ou d’en poster d’autres dans ce genre.

A lire également

  • MICHEL

    Merci pour votre article c’est intéressant ,mais je me pose une question ,quand vous parler de réglages ouverture et autre ,faut-il que l’appareil photo soit mis en mode manuel ? merci pour votre réponse ,car personne ne parle de cela ,comment régler son appareil dans la moyenne pour après faire des essais pour voir l’évolution des réglages que l’on peut faire

    • @Michel: Non le réglage manuel n’est pas obligatoire. En général je le déconseille même car c’est le plus complexe à apprehender. J’avais fait un article à ce sujet ici: régler l’exposition

  • Binoist Jean-Michel

    La question est toujours  » qu’est ce que je veux transmettre comme idée, comme pensée, comme concept ( pour faire branché) au travers de cette photo. »
    Par ailleurs l’originalité c’est comme les épices….tout est question de dosage!

    • @Binoist Jean-Michel: très bonne analogie que je réutiliserai ! Faire que des photos « folles » c’est comme manger un plat composé uniquement d’épices…

  • Pierre

    Bonjour Antoine

    Je viens à l’instant de lire ton dernier message je t’en remercie, la première photo est particulièrement bluffant, je veux parler de la tour Effel c’est génial et surtout très réussis. J’ai mis plusieurs minutes pour réaliser ce qu’il fallait voir.
    C’est avec des exemples de ce genre que l’on progresse, même si cela parait compliquer.

  • ajc

    Merci Antoine, j’aime bien ces « point2vue », (et 1point2vue)
    J’y vais naturellement, mais tu viens de me conforter et de m’enrichir de nouvelles pistes.

  • Pierre

    Bonjour Antoine

    comme toujours, c’est un réel plaisir de parcourir ton site et surtout de comparer les différents commentaire qui s’avers instructifs.
    On apprend à tout âges ( 75 depuis le début de l’année )