Ajuster la luminosité avec la compensation d’exposition

L’exposition est déterminé par trois paramètres: le temps de pose, l’ouverture et la sensibilité. Ça fait pas mal de chose à gérer lors d’une prise de vue. L’appareil nous aide à faire nos choix grâce aux différents mode d’exposition plus ou moins automatisés (les fameux modes P, S, A et M dont je vous ai déjà parlé).

Dans la plupart des cas, les modes programme ou priorité vous donneront entière satisfaction. Mais il reste toujours des cas de prises de vue complexes qui réclameront un peu plus de travail de votre part. Quand la lumière est trop localisée ou quand les contrastes sont trop grands, il arrive que ces modes ne suffisent plus.

La solution: le mode manuel ?

Le mode manuel est de loin celui qui est le plus polyvalent: vous pouvez tout faire et couvrir toutes les situations. Le revers de la médaille c’est qu’il est extrêmement complexe à utiliser. Quand on commence dans la photo les notions liées à la gestion de l’expositions ne sont pas forcement claires. Du coup le mode manuel est tout simplement inutilisable car hors de porté du débutant. Mon conseil: laissez-le tombé ! Il existe d’autres solutions donc gardez-le comme dernier recours.

Il existe une solution bien plus simple pour se sortir des situations complexes: la correction d’exposition. Il s’agit d’une fonction qui existe sur tous les appareils et qui permet d’affiner l’exposition sans pour autant passer en mode manuel.

Comment ça marche ?

C’est très simple à utiliser: Vous réglez votre appareil comme vous le faites d’habitude et vous faites une photo. Si la luminosité ne vous convient pas, vous choisissez une correction d’exposition et vous refaites une photo. C’est tout !

Prenons un exemple: voici un premier cliché pris avec le mode programme (le principe est le même avec les autres modes):

Exposition automatique mesurée en mode P

En mode programme, c’est donc l’appareil qui se débrouille pour donner une exposition correcte. Voici les paramètres qui ressortent:

Et voici la même photo (même cadrage et même condition lumineuses) mais cette fois en appliquant une réduction d’exposition de 2Ev, ce qui donne ceci:

Exposition automatique avec une correction de -2Ev

L’appareil a recalculé les paramètres pour que l’image soit plus sombre, ce qui nous donne:

Vous voyez que l’appareil s’est débrouillé pour réduire la luminosité en jouant à la fois sur le temps de pose et sur l’ouverture. Cette manipulation est complètement transparente pour vous. Vous n’avez eu qu’a changer la correction d’exposition.

Comment paramétrer la correction d’exposition ?

Concrètement sur un reflex la correction est accessible directement depuis un bouton situé à proximité du déclencheur. Il suffit d’appuyer dessus puis de tourner la molette de réglage pour choisir la valeur de la correction.

Bouton de correction d’exposition chez Nikon

Pour les compacts, vous avez forcement cette fonction mais elle n’est pas forcement aussi accessible (fouillez dans la notice de votre appareil car chaque appareil est différent).

EV, IL, qu’est ce que ça veut dire ?

La correction d’exposition est donnée en IL ou EV. Ces deux abréviations signifient exactement la même chose: IL (indice de lumination) est juste la traduction de EV (exposure value, littéralement: valeur d’exposition).

Quand vous corrigez l’exposition de façon à surexposer la photo, la valeur en EV (ou IL) est positive et inversement, pour sous-exposer, la valeur est négative (-2EV dans l’exemple vu plus haut).

L’échelle des EV (ou IL c’est pareil) est logarithmique. Concrètement, une correction de +1EV correspond à une multiplication de la luminosité par deux (+2EV = luminosité x4, +3EV = luminosité x8,…). Si vous n’êtes pas à l’aise avec ces notions mathématiques, retenez que ça augmente très vite !

Quand appliquer la correction d’exposition ?

C’est à vous de déterminer si l’exposition de votre photo est bonne ou pas. Pour cela vous avez deux moyens:

Enfin, l’exposition est aussi un choix artistique alors si vous voulez sur (ou sous) exposer, c’est votre choix. Finalement une exposition est toujours bonne à partir du moment où c’est vous qui l’avez choisie !

Bilan

Ce qu’il faut retenir, c’est que le mode manuel est rarement obligatoire. Dans la plupart des cas, les modes d’expositions auto suffisent. Quand ils sont en défaut, il reste la correction d’exposition.

Ce réglage permet d’agir simplement sur les paramètres de l’exposition sans avoir à les régler manuellement. Le mode manuel est à utiliser en dernier recours et/ou pour des pratiques photos vraiment particulières.

Pour finir, pensez à bien remettre la correction d’exposition à zéro après une prise de vue ou vous risqueriez d’avoir des photos mal exposées pour la suite de votre séance photo.

Article publié le 13 décembre 2011 (dernière révision le 18 décembre 2015) dans la categorie Prise de vue
Tags :

Articles similaires

  • defeluy

    Je fais de la photo depuis très longtemps et j’ai même un diplôme de photographe professionnel.
    Je dois féliciter l’auteur de cet article pour avoir donné une explication plausible et adaptée donc comprise par tous les photographes « en herbe ».
    Comme quoi « vulgarisé » n’est pas toujours signe de « mal expliqué ».A suivre…j’espère. bàv defeluy

  • Tiana

    je veux apprendre approfondiment de prendre des photos car j’ai un nikon D90 Merci

  • Rodo

    Excellent article tres pedagogique. Merci!

fermer la fenetre

Recevez les deux guides pour bien demarrer en photo en vous inscrivant à la newsletter.

Couverture guide PDF
img vide