Comment votre appareil mesure la luminosité ?

Lorsque vous utilisez un mode automatique d’exposition (ou semi-auto), l’appareil va déterminer à votre place un couple de réglage ouverture/temps de pose. Mais pour déterminer ces paramètres, il faut d’abord mesurer la lumière de la scène.

Ce n’est pas parce que l’exposition est automatique qu’il faut tout laisser à la décision de l’appareil. C’est à ce moment que vous entrez en jeu dans le choix du mode de mesure de la luminosité.

Les modes de mesure

Le mode de mesure correspond à la façon dont l’appareil va analyser la répartition de la lumière de la scène. En fonction du mode choisi, le processeur de l’appareil va donner plus d’importance à certaines zones de l’image.

Les modes peuvent varier d’une marque d’appareil à une autre mais on retrouve toujours les trois principaux :

  • mesure matricielle ou multizone,
  • mesure pondérée centrale,
  • mesure spot ou sélective.

Les noms sont un peu barbares mais en fait, ils sont plutôt logiques (et avoir des noms compliqués pour des choses simples permet d’avoir l’air plus intelligent).

Pour illustrer ces trois réglages, rien de mieux que l’exemple. Les trois photos qui suivent ont été prises dans les mêmes conditions d’éclairage (une bougie sur un fond très peu éclairé). Entre les trois, j’ai fait varier le mode de mesure et j’ai laissé l’appareil déterminer les paramètres de l’exposition.

Mesure Matricielle (ou multizone)

L’appareil prend en compte l’intensité de la lumière de la même façon sur la totalité de la scène. C’est à dire que toutes les sources de lumière de l’image sont considérées à parts égales. En mesure multizone, l’exposition mesurée est donc une moyenne de la luminosité de l’image.

Mesure de l’exposition matricielle

En mesure matricielle, l’appareil équilibre les lumières. Dans cette situation l’appareil fait un compromis pour avoir une exposition bonne en moyenne. Dans notre cas, le fond ressort plutôt lumineux mais la bougie est surexposée.

Mesure spot

La mesure spot permet de vraiment cibler la mesure de l’exposition au centre de l’image. C’est la zone centrale de l’image qui détermine l’exposition. Les sources lumineuses en périphérie ne sont quasiment pas prises en compte.

Mesure de l’exposition spot

En mesure spot, le centre de la scène est privilégié. La bougie est alors correctement exposée (c’est normal c’est elle qui sert de référence) et le fond est très sombre.

Mesure pondérée centrale

La mesure pondérée centrale est un mélange des deux autres. L’exposition est mesurée sur toute l’image mais les zones proches du centre ont plus de poids (plus d’importance). De cette façon la partie de centrale de l’image est correctement exposée mais le contour est également pris en compte dans la mesure.

Mesure de l’exposition pondérée centrale

En mesure pondérée centrale, on arrive à un résultat à mi-chemin entre les deux précédents : la bougie est légèrement surexposée et le fond est encore visible.

Quel mode choisir ?

Vous l’avez compris, le changement de mesure change le résultat. Mais alors comment déterminer quel mode choisir ? La réponse est très simple : ça dépend !

En fait, il n’y a pas tellement de cas où l’on peut associer un usage à un mode de mesure. Malgré tout, on peut quand-même identifier quelques tendances.

  • Mesure matricielle: pour les photos où toutes les zones sont d’égale importance. Un portrait de groupe par exemple (pour ne laisser personne dans l’ombre) ou une photo de paysage (pour équilibre la lumière entre le ciel et la terre).
  • Mesure spot: pour cibler un sujet de petite taille (macro, en photo minimaliste,…) ou pour exposer au mieux un sujet en particulier dans une scène très contrastée (comme la bougie de notre exemple).
  • Mesure pondérée centrale: C’est le mode qui s’en sortira le mieux dans la plupart des situations. Il permet de mettre en valeur le sujet central d’une scène sans exclure le contour. C’est un bon choix par défaut qui donne satisfaction dans la plupart des situations.

Pourquoi changer de mode ?

Le choix du mode d’exposition permet d’affiner l’exposition sans passer en mode manuel. Ça permet de rester en exposition automatique (ou semi-automatique dans le cas des priorités vitesse/ouverture), ce qui est quand-même plus confortable.

Pour vérifier l’exposition, le principe est toujours le même : faites une photo test puis contrôlez la luminosité. Pour cela vérifiez directement sur l’écran de l’appareil ou encore mieux en vérifiant la répartition de la luminosité sur l’histogramme (à condition de savoir lire un histogramme évidemment).

Bilan

Retenez que le mode de mesure est une façon supplémentaire d’affiner le réglage de l’exposition avec les modes automatique ou semi-automatique.

La mesure pondérée centrale donne de bons résultats dans presque toutes les situations. Quand vous ne savez pas quoi régler, choisissez donc ce réglage. Si le résultat n’est pas au rendez-vous, changez alors de mode de mesure.

A lire également

  • JCM

    Encore un bon sujet. Mais je me demande s’il n’y a pas une inversion entre la mesure spot et la mesure centrale pondérée, dans la rubrique « Quel mode pour quel usage ? »

  • Oui effectivement, une erreur s’est glissé dans l’article. C’est corrigé !
    Merci JCM 🙂

  • Un article clair, et concis. Cela fait longtemps que je suis avec attention tous tes articles (sans rien dire, suis trop timide :))
    surtout ceux sur Gimp !

    Un grand merci