Faire des photos panoramiques avec Hugin

Dans cet article, nous allons voir comment utiliser le logiciel Hugin. Il s’agit d’un logiciel libre qui est spécialisé dans l’assemblage d’images. Et ça tombe bien car c’est ce que nous allons faire dans cet article!

Pour l’exercice, je vais prendre trois photos d’un paysage pour en faire une vue panoramique.

  

Trois images avant…

…un panoramique après

Prise de vue

Pour faire les photos, il y a quelques précautions à prendre. Nous avions déjà fait le tour de la question dans un précédant article, je vous invite à le lire si vous n’êtes pas habitué à ce type de prise de vue. C’est très important car l’assemblage est d’autant plus facile à faire que la prise de vue est soignée.

Manipulation

Hugin est un logiciel libre. Vous pouvez donc le télécharger librement et l’utiliser comme bon vous semble sans vous inquiéter de finir vos jours en prison ! Télécharger Hugin.

Installez Hugin et lancez-le. Si vous l’utilisez pour la première fois, une fenêtre « tip of the day » (astuce du jour) s’ouvre, vous pouvez la fermer, elle ne nous servira pas.

La fenêtre principale contient des onglets (assistant, images, appareil photo et objectifs,…) qui permettent de passer d’une option à une autres lors de la création du panorama.

Hugin contient un assistant qui va nous guider le long des différentes étapes de création du panoramique. Cependant il arrive qu’il ne soit pas assez performant. Il faut alors faire la manipulation manuellement. L’idéal est d’utiliser l’assistant dans un premier temps et, si ça ne marche pas, d’utiliser la méthode manuelle. Nous allons voir les deux solutions et comment passer de l’un à l’autre.

Utilisation de l’assistant

Cliquez sur l’onglet « assistant » (le premier). Dans cet onglet, cliquez sur « charger des images ».

Sélectionnez les trois photos du tutoriel puis cliquez sur « aligner ». Le logiciel va alors essayer de trouver des correspondances entre les photos pour pouvoir les assembler. Une fenêtre « recherche des points de contrôle » s’ouvre, ne la fermez pas tant que le processus de recherche n’est pas terminé.

Si vous utiliser des images de grande résolution, cette étape peut être longue, avec les photos de l’exemple, elle doit durer moins d’une minute.

Une fois que l’alignement est terminé, une fenêtre « aperçu rapide du panorama » s’ouvre et affiche les images alignées. Voici ce que l’on obtient avec les photos de l’exemple:

On remarque que le résultat est « un peu » fantaisiste! En fait, le logiciel n’a pas réussi à déterminer des points de correspondances valables entre les images. Il va donc falloir placer les points de contrôle manuellement.

Si avec vos photos, l’assemblage vous convient, vous pouvez passer le paragraphe « manipulation manuelle » et reprendre au paragraphe « finitions ».

Manipulation manuelle

Comme le placement automatique des images ne convient pas, il faut le refaire manuellement.

Avant tout il faut supprimer les points de contrôle que l’assistant a placé (car il a fait n’importe quoi!): allez dans l’onglet « images » puis cliquez sur le bouton « supprimer les points » sur la droite de la fenêtre puis cliquez sur « oui » dans la boite de dialogue qui demande confirmation.

Il faut maintenant ajouter manuellement les points de contrôles: tout se passe dans l’onglet « points de contrôle ».

Il y a trois photos (la n°0, la n°1 et la n°2), choisissons pour commencer de faire correspondre la n°0 et la n°1. Pour cela, sélectionnez-les avec les menus déroulants en haut de la fenêtre.

Choisissez un élément qui apparaît à la fois sur l’image 0 et sur l’image 1 (un caillou, un nuage, une forme quelconque). Cliquez dessus sur une des images. Le curseur de la souris change et affiche un zoom local de la zone.

Cliquez ensuite sur le même élément sur l’autre image. Un zoom apparaît également pour vous permettre de placer précisément les points.

Une fois les deux point convenablement placés, cliquez sur « ajouter » pour valider. Et voilà, vous avez créé votre premier point de contrôle ! Pour avoir un assemblage sans trop de défauts, il faut définir plusieurs points. D’expérience, avec six ou sept points, le résultat est pas mal.

Une fois les points placés, il faut passer aux images suivantes. Dans le cas de l’exemple, il ne reste à faire que le lien entre les images n°1 et n°2.

Quand toutes les photos sont reliées entre elles par des points de contrôles, il ne reste plus qu’à faire l’assemblage: retournez dans l’onglet « assistant » puis cliquez sur le bouton « aligner ».

La fenêtre de prévisualisation s’ouvre avec le résultat.

Si le résultat ne vous convient pas, cela vient surement des points de contrôles: soit il n’y en a pas assez, soit ils sont mal placés, il faut donc refaire la manipulation précédente pour replacer des points (vous n’êtes pas obligé de reprendre à zéro, vous pouvez modifier ceux déjà placés).

Finitions

Dans la fenêtre de prévisualisation, cliquez sur l’icône «recadrage » pour sélectionner la zone du panorama que vous voulez garder.

Déplacez les bordures de la sélection pour ajuster la partie de l’image à garder. Une fois cette zone définie, vous pouvez fermer la fenêtre de prévisualisation.

Maintenant que les photos sont alignées, il faut enregistrer le panorama. Dans l’onglet « assistant » cliquez sur « Créer le panorama » puis choisissez un nom. L’enregistrement peut être long.

On obtient alors le résultat final:

Sans le recadrage, on aurait obtenu l’image ci-dessous. Ce n’est pas très gênant, il suffit juste de la recarder (voir: Recadrer avec Gimp ou recadrer avec PhotoFiltre).

Note: le fichier final est au format TIFF (nom-panorama.tif), pour le convertir en JPEG ouvrez le avec un logiciel de retouche puis enregistrez-le sous « nom-panorama.jpg ».

Conclusion

Cet exercice est un petit aperçu des possibilités qu’offre Hugin. A vous d’aller chercher plus loin dans le logiciels pour faire des créations plus poussées.

Le site officiel de Hugin contient plein d’informations en plus avec de la documentation et des liens (en anglais).

A lire également

  • raph

    sinon il ya encore plus simple le logiciel microsoft ICE qui fait tout de A a Z avec un rendu de pas mauvaise qualitée. et mmerci encore pour ces super tuto.

  • A2

    Merci beaucoup pour ces supers et très utiles tutos sur l’assemblage !

  • Antoine

    @raph: Je viens de tester MS ICE et c’est vrai qu’il s’en sort très bien tout seul. Manque un peu de paramétrage manuel à mon gout mais c’est vraiment un très bon moyen de faire des panos.

    @A2: merci!

  • Antoine

    Petite remarque sur MS ICE: Pour faire l’assemblage, il fouille dans les EXIFS de l’image (les réglages de l’appareil enregistrés lors de la prise de vue dans le fichier image) donc impossible de travailler sur des photo argentique. Seul Hugin et son ajustement manuel le permet.

  • Bonjour,

    Comme Raph, j’utilise Microsoft ICE, produit gratuit qui permet quand même quelques réglages pour corriger un effet :
    « Stitch : rotating motion », une icone en haut de l’écran se « dégrise » (devient active) et l’on peut corriger la projection :
    – perspective
    – cylindre horizontal
    – cylindre vertical
    – sphère vertical
    – sphère horizontal

    Quand on a pas assez de recul pour prendre une photo (une façade dans une rue) on prend 4 ou 8 photos et il devient indispensable de rectifier les parallèles.

    Dernier point important : Microsoft Ice est livré avec Photosynth qui permet de créer des photo en 360°.

    Avec mon petit APN je fait des 180°, des 360° très facilement et gratuitement !

    Un exemple : ici

    Mes 360° : ici

    Cordialement,
    Yves

  • Antoine

    @Yves: oui c’est vrai que ICE est un très bon logiciel (j’en ai déjà parlé ici). Mais comme je le dit plus haut, quand il faut passer par les réglages manuel, il est trop limité.