Recadrer une photo avec Gimp

Le recadrage est probablement la première chose à savoir lorsque vous faites de la retouche photo. L’opération a l’air anodine mais c’est bien plus subtil qu’il n’y parait. Dans cet article, nous allons voir comment utiliser le recadrage pour renforcer l’intérêt d’une image et comment faire en pratique avec Gimp.

Principe

Le recadrage est probablement la façon la plus simple d’affiner la composition. En effet, en faisant bouger les bordures du cadre, vous déplacez des éléments clefs de l’image. C’est ainsi une façon de recentrer l’attention sur une zone différente de l’image en redéfinissant les zones importantes. Ce n’est donc pas uniquement un acte technique mais aussi artistique dans le sens où il permet de modifier la lecture de l’image.

Prenons un exemple concret:

L’image à recadrer

Nous pourrions très bien conserver cette photo en l’état alors pourquoi la recadrer ? Il suffit d’en identifier les principaux défauts:

  • La route sur la gauche fait tache par rapport au paysage,
  • Le cour d’eau est un peu trop centré,
  • Le premier plan est un peu trop sombre par rapport au ciel.

Pour corriger (ou au moins atténuer) ces défauts, nous pouvons utiliser le recadrage (ça tombe bien c’est le thème de l’article!). Nous n’allons pas nous contenter d’un recadrage « à la volée ». Nous allons fixer quelques contraintes:

  • Recadrer l’image (évidemment)
  • Conserver le ratio d’image (largeur/hauteur) en vue d’un tirage papier sans marge ni rognage
  • Affiner la composition en exploitant la règle des tiers

Manipulation

Ouvrez votre photo avec Gimp.

Pour le recadrage, activez l’outil de sélection rectangulaire (1). Cochez la case « fixé » (2), entrez les proportions que vous souhaitez: ici 15:10 (3). Enfin pour avoir un aperçus de la répartition dans l’image , nous ajoutons un guide « regle des tiers » (4).

 

Note: La proportion s’écrit sous la forme « Largeur:Hauteur ». J’ai choisi ici 15:10 mais c’est exactement la même chose que 3:2 (15/10 = 3/2). Je prefere cette notation car elle correspond directement à un format de papier standard (10x15cm).

Maintenant que l’outil est configuré, il ne vous reste plus qu’a tracer la sélection de ce que vous voulez garder sur l’image.

La règle des tiers dit que les éléments important de l’image doivent se trouver sur des lignes verticales ou horizontales qui divisent l’image en trois. Les points clefs sont les intersections de ces lignes, c’est ici que doivent se trouver les éléments les plus importants.

Grace aux réglages effectués précédemment, le ratio de la sélection est assurée et des lignes de guide pour la règle des tiers permet de visualiser directement la répartition des zones de l’image. Pour l’image de l’exemple, on définie les zones ainsi: le tiers supérieur pour le ciel, le tiers inférieur pour le premier plan et le centre comme intermédiaire entre les deux.

Pour valider le recadrage, il faut découper l’image selon la sélection: menu « image » → « découper la sélection ».

Résultats

Cette opération a gommé les défauts énoncés plus haut:

  • La route de gauche a disparue
  • Le cour d’eau n’est plus au centre,
  • Le premier plan qui était trop sombre à largement été rogné. En laissant plus de place au ciel, l’image apparait plus lumineuse.

De plus le reflet du ciel dans l’eau est mis en avant et ajoute de l’intérêt à l’image. Il reste bien sur des défauts dans l’image (la sous-exposition par exemple) mais on ne peut pas non plus tout faire avec un recadrage !

Limites

Une conséquence importante du recadrage est la perte de définition. C’est mécanique: si vous coupez l’image, elle est plus petite après ! Une partie des informations est donc perdue dans le processus. Il faut donc que le recadrage ne soit pas trop important pour garder une résolution suffisante (en fonction de ce que vous voulez en faire).

Attention également à ne pas utiliser le recadrage comme une solution de facilité. Le cadrage initial est très important et c’est une tache très importante du photographe.

Conclusion

Avec quelques connaissances techniques, il est possible de faire un recadrage avancé en quelques clics. J’espère vous avoir convaincu que le recadrage n’est pas qu’un acte technique. Il faut l’envisager pour affiner la composition et notamment de sa lisibilité.

Même si l’opération est simple et rapide, ne négligez pas le cadrage initial qui est la base du travail du photographe.

A lire également

  • Jérôme

    Dans la version GIMP que j’utilise, la 2.8.10, la dernière étape devient : Image / Rogner selon la sélection.

    Merci en tout cas pour cette page qui m’a bien aidé !