Le flash sans lumière

Dilip Krishnan et Rob Fergus de l’université de New York ont développé un système de flash sans lumière. Au lieu d’utiliser une décharge d’énergie dans la lumière visible, ce système travaille dans l’ultraviolet et l’infrarouge et c’est donc invisible pour l’œil humain.

Le flash spécial révèle seulement les contours et les volumes de la scène, le dispositif prend alors une autre photo pour avoir les informations sur la couleur. Les deux photos sont prises dans un intervalle suffisamment cour pour qu’elles se superposent et obtenir le cliché final.

A quoi ça sert ? Sans lumière visible, on évite les yeux rouges et les éblouissements. De plus ce genre de système peut être utile dans tous les endroits sombres où le flash n’est pas le bienvenue (concert, musée,…). Ça permet également de gagner en luminosité sans avoir à monter dans les ISO.

Photo de gauche: photo avec le flash UV, photo de droite: photo sans flash avec un long temps de pose.

A quand chez les revendeurs ? Le système n’en est encore qu’au niveau de prototype alors il va falloir encore patienter un peu. Certain matériaux absorbent les infrarouges ou les UV et ne sont donc pas rendus correctement à l’image. Le prototype va donc encore devoir évoluer avant une utilisation commerciale.